Adsum Le devoir de mémoire honoré partout au Québec

21 novembre 2019 - Édouard Dufour, journal Adsum

Le Jour du Souvenir du 11 novembre était l’occasion pour des milliers de Canadiens de remercier ceux et celles qui ont donné leur vie pour défendre leur pays. En cette journée empreinte de nostalgie et de tristesse pour plusieurs, c’est plutôt la chaleur et l’unité de la collectivité qui ont donné le ton aux différentes activités de commémoration à l’échelle de la province.
Plus de 250 militaires de la Base Valcartier, des dignitaires ainsi que des membres de la communauté ont souligné l’Armistice devant le cénotaphe le 11 novembre. Des élèves de l’école Dollard-des-Ormeaux ont récité un poème en l’honneur de ceux et celles qui sont tombés au combat. À la fin du récital, la foule a vivement applaudi les jeunes, dont la plupart sont des enfants de militaires. Les élèves de l’école Alexandre-Wolff ont pour leur part interprété avec justesse l’hymne national canadien.
Les participants à cette cérémonie ont pu apprécier la prestation de danse autochtone et de tambours par les membres du groupe consultatif des autochtones de la défense, sous la supervision du caporal Zacharia White Elk. Par ailleurs, Mike-James Noonan et Brent Montgomery, maires respectifs des villes de Shannon et de Saint-Gabriel de Valcartier, ont déposé des couronnes de fleurs au pied du cénotaphe. Estelle Vallée, représentante du ministère des Anciens combattants, était accompagnée de Georges Milette, retraité et vétéran de la Deuxième Guerre mondiale, pour déposer une autre couronne de fleurs.
À Québec, des membres du 5 Groupe-brigade mécanisé du Canada, du 35 Groupe-brigade du Canada, de la Réserve navale, de la Légion royale canadienne et de plusieurs autres organisations étaient réunis devant la Croix du Sacrifice. Des centaines de curieux y ont observé une minute de silence. Le premier ministre du Québec, François Legault, était accompagné du brigadier-général Gervais Carpentier, commandant de la 2 Division du Canada, afin d’assister à cette cérémonie. «Prenons le temps de rendre hommage et de témoigner notre respect à ceux et celles qui ont servi le Canada avec vaillance, abnégation et honneur. Il n’y a pas de victoire sans sacrifice. Honorons ceux qui ont été blessés ou qui ne sont jamais revenus ainsi que leurs proches dont la vie a été bouleversée par les nombreux sacrifices consentis!», a déclaré le Bgén Carpentier.
En plus des traditionnelles cérémonies de la haute-ville de Québec et de la Base Valcartier, des rassemblements plus intimes, comme celui de Les Méchins, dans le Bas-Saint-Laurent, se sont déroulés. L’équipe de leadership du 12 Régiment blindé du Canada, ainsi qu’une cinquantaine de militaires de l’escadron B de la même unité, ont participé à cette cérémonie. Ces soldats de l’arme blindée sont membres de l’escadron de reconnaissance auquel était rattachée Karine Blais. Cette jeune militaire est décédée dans l’explosion d’une bombe artisanale lors d'une patrouille à Kandahar, en Afghanistan, le 13 avril 2009. Une délégation de soldats de Valcartier était aussi présente à Wendake, au nord de Québec, pour honorer les vétérans de la nation huronne-wendat qui ont servi le pays

PHOTO

C’est en observant un silence parfait et une immobilité totale que les militaires de la Base Valcartier ont rendu hommage à leurs camarades tombés au combat. (Photo Sdt Kevin Turgeon, Imagerie Valcartier)