ADSUM La vaccination : un bel exemple de coordination

14 juillet 2021 - Sous-lieutenant Daphné Poulin, officier de service, Bureau du coordonnateur Valcartier        Consultez notre édition complète 

Quelque 12 000 doses plus tard, l’équipe de coordination de la Base Valcartier ainsi que le Centre de santé Valcartier (CSV) peuvent maintenant dire qu’ils ont bien conclu la vaccination de masse avec un taux d’acceptation du vaccin contre la COVID-19 dépassant les 95 %.
L’équipe de coordination de la Base Valcartier est une sous-unité du Service des opérations (Svc Ops) qui est une unité du Groupe de soutien de la 2e Division du Canada (GS 2 Div CA). Le Svc Ops a pour mission de faciliter la conciliation de tous les services, et la réussite d’activités tant dans les garnisons que dans la communauté militaire. 
Une fois la glace de l’aréna fondue en collaboration avec les Programmes de soutien du personnel (PSP), l’équipe de coordination de la base est entrée en communication avec les diverses unités et formations de la Base et des environs. Cela dans le but d’offrir le vaccin à tous les militaires admissibles présents dans la région de Québec durant les quinze jours de vaccination offerts pendant une période de neuf semaines. 
Un calendrier détaillé a été créé pour chaque unité en tenant compte de plusieurs priorités médicales et opérationnelles, en plus des diverses contraintes d’horaire. Ce calendrier devait être précis et maintenu à jour afin de permettre la vaccination de 1500 personnes quotidiennement. 
L’équipe de coordination de la Base s’est assuré du maintien d’un synchronisme constant entre les unités et la clinique de vaccination. Selon le capitaine Dugal, l’horaire de vaccination a été modifié plus de 40 fois. 
Comme cela a été le cas dans les cliniques de vaccination civiles, des défis se sont présentés à l’équipe de coordination de la Base, qui a dû déployer professionnalisme et vivacité pour les surmonter. Il suffit de penser aux retards de livraison ou aux modifications du nombre de vaccins attendus. Cela a demandé un effort de liaison et de mise à jour important afin de maintenir le bon fonctionnement de la clinique de vaccination.
L’équipe du coordonnateur mentionne que «les unités recevaient un courriel de rappel de vaccination 24 heures à l’avance et des mises à jour hebdomadaires de la vaccination sur la Base. À l’intérieur même du Svc Ops, nous avons tenu des rencontres bihebdomadaires avec le quartier général (QG) de la 2 Div CA pour assurer un effort de vaccination constant, ainsi que de nombreuses rencontres de coordination locale avec le CSV». Un rapport journalier était d’ailleurs envoyé tous les soirs au QG de la 2 Div CA. 
Sur le terrain, ce sont plusieurs militaires en devoir général, sous la supervision du sergent-major de la Base, qui ont contribué grandement à la réussite de la vaccination, un exercice de collaboration et d’organisation important pour l’équipe de coordination de la Base Valcartier et le CSV.

PHOTO | Le matelot de 1re classe Marilou Villeneuve-Last, très heureuse de recevoir sa deuxième dose.
(Photo : Cpl Marc-André Leclerc, Imagerie Valcartier)