ADSUM Base Valcartier : la vaccination a commencé

10 février 2021 - Édouard Dufour, journal Adsum      | Consultez notre édition complète |
C’est le 11 janvier que les premières doses du vaccin contre la COVID-19 de Moderna ont officiellement été inoculées à 160 militaires de la Base Valcartier. L’Adsum s’est entretenu avec le personnel du Centre de santé Valcartier (CSV) responsable de la vaccination.

Les militaires du CSV et de l’unité dentaire de la Base qui prodiguent des soins à des patients ont été les premiers à recevoir le vaccin. Les techniciens médicaux, membres de la compagnie médicale de la 5e Ambulance de campagne, ont eux aussi bénéficié du vaccin puisqu’ils seraient les premiers à soutenir les aînés dans les CHSLD advenant une nouvelle demande en ce sens des autorités civiles provinciales. Comme le recommande actuellement la santé publique, les 160 membres qui ont reçu la première dose du vaccin en janvier recevront une deuxième dose 28 jours plus tard, soit au début du mois de février.
Hélène Moreau et Véronique Dumont sont les deux infirmières du département de santé communautaire du CSV chargé de la vaccination des militaires de la Base Valcartier. Elles affirment que la première ronde de vaccination s’est déroulée efficacement et qu’une grande majorité de militaires vaccinés n’ont ressenti «aucun ou très peu d’effets secondaires». En effet, les deux infirmières mentionnent que les légers symptômes secondaires du vaccin de Moderna (douleur au point d’injection, légère fatigue et maux de tête), s’apparentent grandement à ceux des vaccins contre le tétanos, la méningite et l’hépatite. 
Les vaccins ont été transportés avec soin dans des caissons réfrigérés. Chacune de ces boîtes était dotée d’un moniteur calculant et enregistrant les variations de température, même minimes, au cours du trajet.
Prochaines livraisons
Le capitaine Alain Duford, gestionnaire du service de soutien du Centre de santé Valcartier, mentionne que son équipe est prête à procéder à une campagne de vaccination massive auprès des militaires, le moment venu. Les opérations de la 5 Amb C seront effectuées en étroite liaison avec unités desservies par le CSV pour vacciner les militaires selon un système de priorité établi au niveau national.
Selon un récent communiqué de la Défense nationale, les Forces armées canadiennes (FAC) s’attendent à des dizaines de milliers de livraisons de vaccins au cours des semaines et des mois à venir. L’objectif du gouvernement fédéral est que tous les membres des FAC qui le souhaitent soient vaccinés d’ici la fin de l’été ou le début de l’automne 2021.
 
PHOTO | Le personnel militaire et civil du CSV unissent leurs efforts afin de coordonner la campagne de vaccination contre la COVID-19. (Photo : Cpl Geneviève Beaulieu, Imagerie Valcartier)