ADSUM Une marche à la mémoire d’un ami

9 décembre 2020 - Édouard Dufour, journal Adsum

Du 11 octobre au 11 novembre, le caporal à la retraite Jean-François Dion a relevé l’ambitieux défi de gravir chaque jour le mont Sainte-Anne à la marche pour rendre hommage à un frère d’armes récemment décédé.

L’ancien militaire, qui compte plus de 15 ans de service dans les Forces, voulait également mettre en lumière les problématiques liées à la santé mentale et aux dépendances chez les militaires. 
Vivant lui-même avec une blessure de stress opérationnel, Jean-François Dion s'est tourné vers l’activité physique, plus particulièrement la randonnée, afin de cheminer vers le mieux-être. «Le décès de mon ami en octobre, le confinement et l’approche du jour du Souvenir s’annonçaient comme une période difficile à traverser pour moi. L’activité physique m’a sauvé la vie au cours des dernières années. C’est donc dans ce contexte qu’est né mon défi de marche de 32 jours au mont Sainte-Anne», explique-t-il. 
Cet ancien membre du 3e Bataillon, Royal 22e Régiment multiplie les longues randonnées depuis sa sortie de l’armée. Ces moments de calme lui permettent de réfléchir et de retrouver l’équilibre. «Lorsque les militaires quittent les Forces armées canadiennes (FAC), le sentiment d’appartenance et l’esprit de communauté leur manquent beaucoup», soutient le Cpl (ret) Dion. Celui-ci a décidé de créer une page Facebook intitulée «La Tribu des Guerriers» afin de réunir les anciens combattants passionnés de randonnée.
M. Dion veut aider les vétérans des FAC au cours des prochaines années. Il travaille actuellement sur l’ébauche d’un projet visant à créer un lieu de rencontre et d’hébergement pour les anciens combattants qui en ressentent le besoin. Cet endroit de tranquillité sera le point de rencontre pour amorcer des randonnées en nature, mais aussi un lieu pour réaliser divers projets artisanaux en groupe. Il souhaite aussi entreprendre d’autres randonnées au cours des prochains mois, dont celle du sentier des Appalaches, aux États-Unis.
Message d’espoir
«J’ai un jour dû me rendre à l’hôpital lorsque je traversais des moments difficiles. Aujourd’hui, je peux dire que je suis très reconnaissant d’être en vie. J’invite les militaires et les vétérans à ne pas être gênés de demander de l’aide», confie Jean-François Dion. «Ils doivent chercher et trouver la passion qui les aidera à continuer d’avancer!»
 

PHOTO

En bonne compagnie, l’ancien caporal Jean-François Dion conserve le sourire pendant son défi physique au mont Sainte-Anne. (Photo courtoisie)