ADSUM Militaires : les tests de dépistage de la COVID-19 se feront au Camp des cadets

12 novembre 2020 - Édouard Dufour, journal Adsum
Au début de la pandémie au Québec, le Centre de santé Valcartier (CSV) a amorcé la formation d’une nouvelle unité de prestation de soins de santé (UPS) infectieux. Cette équipe actuellement composée d’une vingtaine de personnes quittera bientôt le CSV pour s’établir dès le 16 novembre au Camp des cadets, plus précisément dans le bâtiment CC117. 

Le rôle de l’UPS infectieux est d’administrer des soins de santé de première ligne aux militaires testés positifs ou présentant des symptômes de la COVID-19. Elle est également chargée de répondre aux questions des militaires par l’entremise d’une ligne info-santé, de procéder à des tests de dépistage du virus et de traiter tous les autres symptômes infectieux comme l’influenza et la gastro-entérite. 
Au cours des derniers mois, les membres de l’UPS infectieux travaillaient dans une zone tiède, un endroit du CSV où les patients potentiellement contaminés par la COVID-19 recevaient des soins. Cette zone protégée jouait le rôle de rempart contre le virus, afin que les autres secteurs du CSV puissent demeurer en zone verte (non contaminée). Le transfert des activités de l’UPS infectieux dans l'infirmerie du Camp des cadets offrira bientôt une protection encore plus optimale aux employés du CSV. L’équipe de l’UPS disposera également d’un espace de travail bonifié répondant mieux à ses besoins. 

À partir du 16 novembre
Dès le 16 novembre, les militaires devront se présenter au bâtiment CC117 afin d’obtenir une évaluation de leurs symptômes et, au besoin, un test de dépistage de la COVID-19. Selon le major Emmanuel Girard, commandant du CSV, la configuration de cet endroit facilitera la distanciation sociale entre les visiteurs et les employés, tout en permettant d’accueillir un plus grand nombre de patients. De plus, les nombreux lavabos qui se trouvent dans l’infirmerie du camp seront très utiles à la protection sanitaire du personnel médical. 
Les procédures de désinfection à l’UPS infectieux sont très rigoureuses. Après le passage de chaque visiteur, l’entièreté de la pièce d’attente est soigneusement désinfectée. Une équipe qualifiée s’assure ensuite que chaque militaire testé reçoive une réponse rapide en ce qui concerne le résultat de son test de dépistage de la COVID-19. En plus de profiter de ce court délai de réponse, les militaires testés permettent à l’UPS infectieux de tracer efficacement le virus au sein de la communauté militaire. 
En entretien avec le journal Adsum, le Maj Girard tenait à souligner le travail remarquable des membres du CSV au cours des derniers mois. «Ils ont su démontrer une grande capacité d’adaptation face au changement. La situation de pandémie actuelle génère du stress et de la fatigue pour notre personnel. Malgré ces défis, la cohésion de notre équipe demeure très bonne et nos membres contribuent activement à l’amélioration de nos protocoles», affirme-t-il avec fierté. 
 

Si vous êtes militaire et que vous répondez «oui» à l’une ou l’autre des questions suivantes, vous devrez à compter du 16 novembre vous présenter à l’UPS infectieux du bâtiment CC117, et ce, peu importe la raison de votre consultation. À des fins de prétriage, les visiteurs devront de nouveau répondre à ces questions à leur arrivée à l’UPS infectieux.
1. Avez-vous un ou plusieurs des symptômes suivants : difficulté respiratoire, fièvre, congestion nasale, écoulement nasal, maux de gorge, maux de tête, douleur thoracique, courbature, diarrhées, nausées ou vomissements, perte de goût ou d’odorat sans congestion nasale?
2. Avez-vous été en contact ÉTROIT avec un cas confirmé ou probable de la COVID-19?
3. Êtes-vous en attente d’un résultat de test à la COVID-19 ou êtes-vous présentement en quarantaine ou en isolement?
4. Avez-vous voyagé dans les 14 derniers jours dans un autre pays que le Canada, par exemple dans le cadre d’une opération?
Les membres du personnel militaire ayant des questions concernant la COVID-19 sont invités à communiquer avec les responsables de la ligne info-santé de l’UPS infectieux, du lundi au vendredi, de 8 heures à 16 heures, au 418 844 5000, poste 1922.

PHOTO

Dès le 16 novembre, les militaires qui présentent des symptômes de la COVID-19 pourront se présenter aux nouveaux locaux de l’UPS infectieux situés au bâtiment CC117 (infirmerie du Camp des cadets). (Photo Édouard Dufour, Adsum)