ADSUM Op Nez Rouge : des membres du 5 RALC se mobilisent

16 janvier 2020 - Édouard Dufour, journal Adsum
Pour une deuxième année consécutive, une cinquantaine de membres du 5e Régiment d’artillerie légère du Canada (5 RALC) ont enfilé le dossard de l’Opération Nez rouge afin d’effectuer des raccompagnements les 11 et 12 décembre. L’Adsum s’est joint à eux.


Au cœur de la nuit dans le nord de Château-Richer, sur la chaussée enneigée d’un chemin sinueux en montagne, le major Denis Maheu est au volant de la voiture d’un utilisateur de l’Opération Nez rouge. Bonne humeur et discussions cordiales sont au rendez-vous. Un autre bénévole suit à l’arrière avec son propre véhicule. Le bilan de cette course : une poignée de main chaleureuse entre les bénévoles et l’utilisateur, un risque réduit d’accident encouru pour lui-même et les autres, et un don de 40 $ à l’Opération Nez rouge. L’argent collecté par le service de raccompagnement aidera à soutenir les activités sportives de milliers de jeunes de la province.

Pendant deux soirées, les militaires du 5 RALC ont effectué des dizaines de raccompagnements du même genre. Certains bénévoles parmi eux, extrêmement motivés, ont même raccompagné des fêtards jusqu’au lever du jour. «Nous protégeons les populations partout dans le monde lors de nos missions. C’est un plaisir et un honneur de pouvoir aider nos propres citoyens de retour au pays!», explique l’adjudant-maître Éric Néron, instigateur de cette activité de groupe.
«La conduite avec les facultés affaiblies est un fléau pour notre société. (…) Il y a un coût très élevé en vies humaines brisées par l’alcool au volant. Un militaire intercepté pour facultés affaiblies par l’alcool aura aussi de grandes répercussions sur sa carrière et des mesures administratives pénalisantes», fait remarquer le capitaine Gyslain Clément. «La société a évolué, mais il y a encore du chemin à faire. Un accident causé par l’alcool en est un de trop!»

Pour sa part, le lieutenant-colonel Marie-Ève Bégin, commandant du 5 RALC, trouve important que par le biais de cette activité, l’unité puisse s’impliquer directement auprès des gens de la communauté. «Opération Nez rouge vise la sécurité et je crois que ça rejoint directement nos valeurs militaires», confie-t-elle. «En plus d’être une activité de cohésion importante et de faire rayonner le régiment, cette activité permet de sensibiliser nos membres. Ils voient comment l’organisme fonctionne de l’interne et savent comment ils peuvent y faire appel au besoin!»

Le Lcol Bégin note une augmentation de militaires de la Base Valcartier qui participent à l’Opération Nez rouge. «Des militaires du 5<V>e<V> Bataillon des services du Canada et du 5e Peloton de police militaire se sont joints à notre régiment. (…) Quand les conditions hivernales deviennent plus difficiles, avec le froid et les routes glacées, il y a parfois moins de bénévoles civils. Les militaires répondent alors présents! Le désir et la fierté de venir en aide à la population les motivent!», souligne avec entrain le Lcol Bégin.

DES CHIFFRES QUI FONT RÉFLÉCHIR

Chaque année, les accidents causés par l’alcool entraînent en moyenne :
– 110 décès
– 260 blessés graves
– 1800 blessés légers
Source : Société de l’Assurance automobile du Québec

PHOTO

Les membres du 5 RALC ont effectué des dizaines de raccompagnements pour soutenir la mission d’Opération Nez rouge. (Photo courtoisie)