Adsum Un PT matinal avec une touche de rose

6 novembre 2019 - Édouard Dufour, journal Adsum
Plusieurs membres du 5e Régiment d’artillerie légère du Canada (5 RALC) ont profité de leur entraînement physique matinal du 24 octobre dernier pour afficher leur soutien envers la lutte contre le cancer du sein. Sur une base volontaire, les participants étaient invités à porter du rose.
L’activité qui se tenait au Centre des sports était organisée au profit de la Fondation du cancer du sein du Québec dans le cadre de la campagne Centraide. Grâce aux contributions de ses membres, le 5 RALC a récolté 600 $ pour cette cause. Le commandant de l’unité, lieutenant-colonel Marie-Ève Bégin, s’est dite très contente de la participation de son monde. «Personnellement, cette cause me tient beaucoup à cœur. Plusieurs personnes dans ma famille ont été touchées par cette maladie.» Elle y a également vu une occasion de démystifier certains tabous. «Par exemple, plusieurs ont appris que les hommes peuvent aussi être atteints du cancer du sein», a-t-elle souligné.
Pour le Lcol Bégin, une telle activité favorise l’esprit de cohésion. «Les gens se mobilisent, se déguisent et s’informent sur la maladie. On leur laisse choisir l’implication qu’ils veulent avoir. Certains ont décidé de porter de petits bandeaux alors que d’autres sont allés jusqu’à se colorer les cheveux en rose pour soutenir la cause!» De son côté, l’adjudant-maître Éric Néron, organisateur de cet entraînement spécial, s’est réjoui tout autant de la participation. «C’est une réussite sur toute la ligne!», a-t-il déclaré.
Fléau persistant
Au Canada, 27 000 femmes recevront cette année le diagnostic d’un cancer du sein. De ce nombre, 5000 en mourront. L’Organisation mondiale de la santé (OMS) rapporte plus de 458 000 décès annuels dans le monde attribuables au cancer du sein. L’organisme indique que le dépistage précoce de la maladie reste le principal moyen de lutter efficacement contre ce cancer.
 

PHOTO

Les membres du 5 RALC n’ont pas hésité à arborer le rose afin de faire preuve de solidarité envers les personnes atteintes du cancer du sein. (Photo Édouard Dufour, Adsum).