Un service qui ne sera pas oublié

 
Le journal de la communauté militaire - Base Valcartier et région de Québec Contactez-nous    Format PDF

25 avril 2019, Édouard Dufour, Adsum

Le départ dans la dignité du caporal Dominic Larocque a été souligné lors du tournoi de hockey annuel du Royal 22e Régiment (R22eR), le 4 avril. L’athlète paralympique a été honoré de belle manière au centre de la glace de l’aréna Clément-Boulanger de la Base Valcartier. 

Dominic Larocque, accompagné de sa conjointe Vicki Bélanger,
a vu son service salué par le lieutenant-colonel Wellwood et
l’adjudant-chef Hains, respectivement commandant et sergent-major
du CI 2 Div CA. (photo: Édouard Dufour, journal Adsum)


C’est sous les applaudissements de l’assistance que le nouveau retraité s’est vu décerner trois certificats, dont un remis au nom du chef d’état-major de la Défense. Le lieutenant-colonel Maureen Wellwood, commandant du Centre d’instruction de la 2e Division du Canada, où le Cpl Larocque a terminé sa carrière militaire, était présente ainsi que le colonel honoraire du R22eR, lieutenant-général (ret) Richard J. Evraire.

En août 2007, deux ans à peine après son enrôlement dans les Forces armées canadiennes (FAC), le Cpl Larocque a été déployé en Afghanistan avec le 3e Bataillon, Royal 22e Régiment. En théâtre, il a été victime d’un grave accident et grièvement blessé. Il a subi des fractures au tibia, au péroné et à une cheville. Sa jambe gauche a malheureusement dû être amputée au-dessus du genou. Après des mois de convalescence à l’hôpital et un an en réadaptation, il a fait preuve d’une résilience hors du commun. Dès que sa réadaptation fut terminée, il a recommencé à pratiquer des sports.

Enfant, Dominic Larocque excellait au hockey, au soccer et au football. C’est grâce au programme Sans limites qu’il a découvert le hockey sur luge. Il s’est familiarisé avec les règlements et la théorie du hockey sur luge et a dû s’ajuster à une nouvelle technique pour manier la rondelle sans l’aide de ses jambes. Affichant une persévérance remarquable, il s’est imposé comme un athlète dominant au sein de ce sport. Il a aidé le Canada à obtenir plusieurs succès internationaux, dont le titre de Champion du monde en 2013 et en 2017, une médaille de bronze aux jeux paralympiques de Sotchi 2014 et une médaille d’argent aux jeux paralympiques de Pyeongchang en 2018. 

Lorsqu’on lui demande ce qu’il retiendra de son passage dans les FAC et de son cheminement en tant qu’athlète, le Cpl Larocque est sans équivoque : «Je retiendrai la camaraderie comme l’une des plus grandes forces de l’armée. C’est quelque chose qui reste par la suite! On peut toujours compter sur les confrères de travail qui ont passé au travers des mêmes épreuves!» Il ajoute que le tournoi de hockey du R22eR est un exemple probant de cette camaraderie, où «tout le monde s’encourage» et où «les militaires retraités sont les bienvenus». Le militaire maintenant à la retraite n’a que de bons mots pour ses anciens camarades. «C’est très apprécié et ça fait chaud au cœur de voir que les membres du R22eR sont ici aujourd’hui!», souligne-t-il.

Projets 

À court terme, Dominic Larocque prévoit continuer à jouer au hockey sur luge avec l’équipe paralympique canadienne. Puisqu’il est encore jeune et que sa forme physique le lui permet, il souhaite mettre la main sur une médaille d’or paralympique au cours des prochaines années. Cet ultime accomplissement viendrait clore avec éclat sa carrière sportive déjà prolifique. 

À plus long terme, il a l’intention d’effectuer un retour aux études. Il vit présentement à Shannon avec sa conjointe Vicki Bélanger, celle qui l’a soutenu tout au long de sa carrière militaire et sportive.