Warrior Games 2019 : un tremplin vers le mieux-être

 
Le journal de la communauté militaire - Base Valcartier et région de Québec Contactez-nous    Format PDF

10 avril 2019, Édouard Dufour, Adsum

Les Warrior Games se tiendront du 21 au 31 juin, à Tampa Bay, en Floride. Le capitaine (ret) Daniel Germain et le caporal-chef (ret) Stéphane Jobin, membres du programme Sans limites, représenteront le Canada à cette compétition internationale. 

Stéphane Jobin et Daniel Germain se préparent à vivre une expérience
unique aux Warrior Games 2019.
(photo : Édouard Dufour, journal Adsum)


Les Warrior Games visent à promouvoir le mieux-être par le sport chez les militaires blessés et malades. Daniel Germain et Stéphane Jobin figureront parmi les 300 athlètes vétérans sélectionnés pour représenter les couleurs du Canada, des États-Unis, de l’Australie, du Royaume-Uni, de la Nouvelle-Zélande et du Danemark. Ils participeront aux épreuves adaptées inscrites au programme de la compétition, dont le tir à l’arc et à la carabine, la course à pied, le rugby en chaise roulante et le golf. Pour ces deux anciens militaires libérés pour raison médicale il y a quelques années, cette expérience est un pas de plus vers la guérison.

Le Cplc (ret) Jobin s’est enrôlé dans les Forces armées canadiennes (FAC) en 2000. Il était membre du 5e Régiment du génie de combat, basé à Valcartier. Il a été déployé en 2007 et 2008 en Afghanistan. À son retour de mission, on lui a diagnostiqué un trouble de stress post-traumatique, une angoisse généralisée, ainsi qu’une dépression majeure. «Depuis ma libération en 2012, j’ai eu des périodes de haut et de bas», raconte Stéphane Jobin. «Même si j’ai parfois touché le fond, j’ai quand même continué de jouer au hockey deux fois par semaine. J’ai intégré le programme Sans limites il y a deux ans.» Il a immédiatement retiré des bienfaits de la camaraderie et de l’esprit de corps, valeurs promues par l’organisme, notamment lors d’un camp d’entraînement de hockey en partenariat avec l’équipe professionnelle des Sénateurs d’Ottawa.

L’annonce de sa participation imminente aux Warrior Games, il y a quelques semaines, a grandement motivé l’ancien militaire. «Je vivais une période difficile chez moi lorsque j’ai reçu la confirmation. J’ai immédiatement enfilé mes vêtements de sport et je suis allé m’entraîner!», confie-t-il. «On ressent un grand vide lorsqu’on est libéré. J’avais l’intention de servir 30 ans dans les FAC. Je suis content d’avoir l’occasion de pouvoir représenter à nouveau le Canada, cette fois-ci dans un contexte différent», précise-t-il.

Préparation
Afin de se préparer aux Warrior Games, le Capt (ret) Germain et le Cplc (ret) Jobin ont participé à un camp d’entraînement pendant une semaine à la fin mars, en compagnie des autres membres de la délégation canadienne Sans limites. Pendant ce camp qui se déroulait à Victoria, en Colombie-Britannique, les deux anciens militaires ont forgé les bases d’une solide amitié. 

En plus de pouvoir consacrer plusieurs heures par jour à leur entraînement physique, ils ont eu l’opportunité de rencontrer des conférenciers inspirants. Ils ont particulièrement apprécié la présence de Michelle Stilwell, détentrice de six médailles d’or aux jeux paralympiques. Mme Stilwell a obtenu ces médailles grâce à ses performances remarquables en fauteuil roulant, sur piste de course et terrain de basketball. «Après de multiples chirurgies et des douleurs chroniques, à la suite d’un accident survenu lorsqu’elle avait 17 ans, elle a eu un enfant et elle rayonne de manière incroyable! Je garde en tête sa devise qui est d’inspirer les autres à atteindre leur plein potentiel», souligne Daniel Germain. Celui-ci a servi une vingtaine d’années au sein de la Marine et de l’Aviation royale canadienne avant d’être libéré pour raison médicale.

Regarder vers l’avant
Étant tous les deux pères, le Capt (ret) Germain et le Cplc (ret) Jobin souhaitent inspirer les membres de leur famille grâce à leur participation aux Warrior Games cet été. «On regarde vers l’avant et on fonce, tout en oubliant ce qui nous est arrivé. La compétition n’est pas une finalité, mais bien un tremplin qui nous permettra de développer de saines habitudes de vie malgré nos difficultés», affirment à l’unisson les deux amis. 

Ceux-ci encouragent les militaires, qu’ils soient à la retraite ou toujours en service, à ne pas attendre que leur situation se dégrade avant de lever la main et de se prévaloir des services qui leur sont offerts. Ils saluent par ailleurs la création du Groupe de transition des FAC qui a pour mission de faciliter une transition harmonieuse de la vie militaire à civile, mission auparavant confiée à l’Unité intégrée de soutien au personnel. 

Les Warriors Games ont été fondés en 2010 par le département de la Défense des États-Unis. Leur organisation sera assurée cette année par le commandement des forces spéciales de l’armée américaine. Le journal Adsum vous tiendra informé des performances du Capt (ret) Germain et du Cplc (ret) Jobin à cette compétition.