Grande conférence concernant le Groupe de transition des FAC

 
Le journal de la communauté militaire - Base Valcartier et région de Québec Contactez-nous    Format PDF

30 janvier 2019, Édouard Dufour, Adsum

C’est devant plusieurs centaines de militaires, le 16 janvier, au bâtiment CSEM-3 de la Base Valcartier, que le brigadier-général Mark Misener a présenté le nouveau Groupe de transition des Forces armées canadiennes (GT FAC), l’entité dont il a maintenant les commandes. Le GT FAC remplace et étend la mission de l’Unité interarmées de Soutien du personnel (UISP). 

La première séance d’information du nouveau GT FAC a capté l’attention des militaires présents.
Photo : Édouard Dufour, journal Adsum


«En coordonnant ses efforts avec ses partenaires, le GT FAC offrira des services de soutien aux blessés et de transition personnalisés, professionnels et normalisés aux membres des FAC et à leurs familles (…) tout en accordant une attention particulière aux militaires malades et blessés et à leur famille, ainsi qu’à celle des militaires décédés», a d’abord affirmé le Bgén Misener.
 
Les nouveautés sont nombreuses. Près de 150 nouveaux membres du personnel ont été ajoutés à l’échelle nationale afin d’améliorer la prestation des services de transition prodigués par les 32 centres de transition au pays.

Partout au Canada, la directive intitulée «Opération TRANSITION» vient également de voir le jour grâce à l’orientation signifiée par le chef d’état-major de la Défense, général Jonathan Vance. 

L’op TRANSITION permettra au GT FAC de renforcer ses capacités et ses processus de transition au cours des prochains mois. Le fait qu’il s’agisse d’une opération nommée témoigne de l’importance de la mission et garantit qu’il s’agira d’un effort soutenu à l’échelle des Forces.  

Transition repensée
Un processus de transition initial comportant plusieurs éléments sera mis en place dès le 1er avril. Ce protocole de transition prévoit la distribution d’un aide-mémoire au sujet de la transition au commandant de chaque unité, ainsi que le nouveau guide de transition retraçant les étapes à suivre pour un départ réussi des FAC. 

Une formation en ligne améliorée concernant la transition sera également donnée à tous les membres en transition par le biais du Réseau d’apprentissage de la Défense. 
Par ailleurs, une période obligatoire de 30 jours civils au cours de laquelle les membres pourront se concentrer uniquement sur leur transition devra aussi être attribuée par les différentes chaînes de commandement. Pendant ces trente jours, les membres en transition ne seront pas disponibles pour des tâches ou d’autres emplois pour leur unité d’appartenance.

Un nouveau site web sur la transition de carrière militaire sur Canada.ca a été créé. Il regroupe les informations en ligne provenant de sources clés, dont Anciens Combattants Canada, les FAC et leurs partenaires. Ces informations sont ainsi à la portée des membres en transition, des vétérans et de leur famille. 

Une nouvelle application mobile intitulée «Mes services de transition», véritable «couteau suisse du processus de la transition» est aussi désormais téléchargeable gratuitement. Cette application contient une mine d’informations pour les militaires soucieux de préparer leur avenir après leur service au sein des FAC.

Parallèlement à cette nouvelle gamme d’outils, un projet pilote concernant le processus de transition est actuellement en cours à Borden. Il devrait en résulter un nouveau modèle de transition qui, une fois testé et validé, sera mis en œuvre dans l’ensemble des Forces. «L’objectif final est d’informer, de préparer et d’habiliter nos membres pour la vie après le service», a conclu le Bgén Misener.

Une aide aux études
La récente conférence à la Base Valcartier a permis de promouvoir la nouvelle allocation pour étude et formation. Celle-ci est disponible depuis le mois d’avril 2018. Les membres des FAC libérés avec mention honorable et ayant accumulé un minimum de six années de service (en jours rémunérés seulement) sont éligibles à une aide financière aux études pouvant atteindre 40 000 $. 

Les militaires libérés des FAC après 12 ans et plus de service peuvent pour leur part obtenir une aide maximale de 80 000 $. Les sommes versées pourront couvrir les frais de scolarité, l’achat de matériel et certains frais accessoires et de subsistance pour la plupart des types de programmes d’études prodigués par les établissements d’enseignement aux militaires libérés. 

Tous les vétérans libérés honorablement auront jusqu’à 10 ans après la date de leur libération pour se prévaloir de cette allocation destinée aux formations de courte ou de longue durée. Les vétérans admissibles qui ont été libérés entre le 1<V>er<V> avril 2006 et le 31 mars 2018 auront jusqu’au 31 mars 2028 pour obtenir un financement. Les vétérans admissibles qui ont été libérés après le 1<V>er<V> avril 2018 auront 10 ans après la date de leur libération pour obtenir un financement. Les sommes disponibles ne peuvent cependant pas défrayer rétroactivement le coût de formations antérieures.