Une page d’histoire pour le CMR Saint-Jean

 
Le journal de la communauté militaire - Garnison Saint-Jean et région de Montréal Contactez-nous    Format PDF

CLICK HERE TO ACCESS THE ENGLISH VERSION

24 mars 2021 - Yves BélangerServir 


Le Collège militaire royal de Saint-Jean (CMR Saint-Jean) s’apprête à vivre un moment historique. Dans quelques semaines, les élèves-officiers de la première cohorte du programme en Études internationales obtiendront leur diplôme universitaire. Pour les enseignant.e.s et les étudiant.e.s, il s’agit d’un moment très important. Le journal Servir a rencontré quatre d’entre eux. 

Le CMR Saint-Jean compte actuellement 63 étudiant.e.s inscrit.e.s au programme d’études internationales. Cinquante-neuf d’entre eux effectuent un baccalauréat alors que quatre autres sont en voie d’obtenir un certificat. Ce printemps, 16 élèves-officiers de la première cohorte (12 au niveau du baccalauréat et quatre au certificat) seront les premier.e.s diplômé.e.s universitaires formé.e.s au sein de l’établissement johannais depuis les 25 dernières années.


Marina Sharpe, enseignante aux Études internationales au Collège militaire royal de Saint-Jean. (Photo: courtoisie)

Marina Sharpe et Mulry Mondélice sont enseignants au programme en Études internationales. Pour eux, il est évident qu’un tel programme est essentiel. «Ces militaires seront appelés à travailler en sol étranger et à faire face à des enjeux de toutes sortes. Une formation en études internationales leur permet de mieux connaître les différentes cultures. En plus, ils développent leur compétences afin de comprendre les contextes socio-économiques et politiques à travers le monde», soutient Marina Sharpe.

Elle ajoute que bénéficier d’un enseignement bilingue permet aussi aux élèves-officiers de bien apprendre les deux langues officielles du pays. «Il n’y a rien de mieux pour apprendre une deuxième langue que d’être placé en immersion comme nos étudiants le sont.»
Mulry Mondélice renchérit en mentionnant que les futurs officiers du programme d’Études internationales seront mieux formés et plus aptes à comprendre le monde. «Ils seront en mesure de servir et protéger avec engagement le Canada.» Il poursuit en soulignant que les professeurs en Études internationales sont des experts établis dans leur domaines, tant au Canada qu’à l’étranger. «Ces derniers contribuent à la définition de politiques dans divers domaines de coopération à l’échelle internationale.»


Mulry Mondélice, enseignant aux Études internationales au Collège militaire royal de Saint-Jean. (Photo: courtoisie)

Deux élèves-officiers comblés

Les élèves-officiers Jesse Moran et Ophélia Bonanni-Surprenant sont en 3e année au CMR Saint-Jean. Ils ont choisi de poursuivre leurs études universitaires au sein de l’établissement et sont au nombre des étudiants de la deuxième cohorte inscrits au baccalauréat en Études internationales. Ils obtiendront leur diplôme en 2022.


L’élève-officier Jesse Moran. (Photo: courtoisie)

L’élof Moran est originaire de Colombie-Britannique. Arrivé au CMR Saint-Jean à l’été 2018,
il souhaitait continuer ses études à Saint-Jean. «Je tenais à parfaire mon français. Je trouve important de maîtriser les deux langues officielles du Canada.» Il avoue que depuis son jeune âge, il a de l’intérêt pour la diplomatie. «Le programme d’Études internationales était donc tout indiqué pour moi.» Il ajoute qu’il y a beaucoup de choses à apprendre dans ce champ d’études. «Le monde est de plus en plus globalisé et il est important de comprendre comment il fonctionne.»

L’élof Bonanni-Suprenant signale pour sa part que ses études lui permettent d’apprendre différentes langues. «Notre formation nous permet également d’avoir une meilleure conscience des enjeux mondiaux.»


L’élève-officier Ophélia Bonanni-Surprenant. (Photo: courtoisie)

Parmi les nombreux cours du programme, elle avoue avoir beaucoup de plaisir à participer aux différents blocs géopolitiques. «Cela nous permet vraiment de découvrir les différentes cultures que l’on retrouve sur les cinq continents. C’est très enrichissant.» 

Moment historique

Tout comme les 16 élèves officiers qui obtiendront cette année leur diplôme, les élèves-officiers Bonanni-Suprenant et Moran, ainsi que leurs collègues de la deuxième cohorte, sont conscients de faire partie de ce moment historique pour le CMR Saint-Jean. «On a vu ce programme se façonner et c’est gratifiant d’être parmi les premiers finissants», conclut l’élof Bonanni-Suprenant.
 

 

Cliquez sur l'image pour télécharger l'édition complète de Servir. 





Vous souhaitez être avisé des prochaines parutions du journal Servir ? Envoyez votre adresse courriel à servir@forces.gc.ca

A page of history for RMC Saint-Jean 


Yves Bélanger, Servir

The Royal Military College Saint-Jean (RMC Saint-Jean) is about to experience a historic moment. In few weeks, the Officer Cadets of the first cohort of the International Studies university program will graduate. For teachers and students, this is a very important moment. Servir newspaper met four of them. 

RMC Saint-Jean currently has 63 students enrolled in the International Studies program. Fifty-nine of them are completing a bachelor's degree while four others are in the process of obtaining a certificate. This spring, 16 Officer Cadets from the first cohort (12 at the bachelor level and four at the certificate level) will be the first university graduates to be trained by the institution in the last 25 years. 


Marina Sharpe, professor of international studies at the Royal Military College Saint-Jean. (Photo: courtesy)

Marina Sharpe and Mulry Mondélice are teachers in International Studies. For them, it is obvious that such a program is essential. “These CAF members will be called upon to work on foreign soil and to face issues of all kinds. A training in International Studies allows them to better understand different cultures. In addition, they develop their skills in order to understand socio-economic and political contexts around the world,” says Marina Sharpe. 
She adds that having bilingual education also allows Officer Cadets to learn both official languages ??of the country. “There is nothing better for learning a second language than being placed in immersion like our students are.”

Mulry Mondélice explains that future officers of the International studies program will be better trained and better able to understand the world. “They will be able to serve and protect Canada with commitment.” He highlights that international studies professors are established experts in their fields, both in Canada and abroad. “They help shape policies in various areas of international cooperation.”


Mulry Mondélice, professor of international studies at the Royal Military College Saint-Jean. (Photo: courtesy)

Two delighted Officer Cadets

Officer Cadets Jesse Moran and Ophélia Bonanni-Surprenant are in 3rd year at RMC Saint-Jean. They have chosen to continue their university studies at the establishment and are among the students of the second cohort enrolled in the bachelor's degree in International Studies. They will graduate in 2022.


Officer Cadet Jesse Moran.(Photo: courtesy)

OCdt Moran is from British Columbia. He arrived at RMC Saint-Jean in the summer of 2018 and wanted to continue his studies in Saint-Jean. “I wanted to perfect my French. I find it important to be proficient in both of Canada's official languages.” He admits that from a young age he has had an interest in diplomacy. “So the International Studies program was right for me.” He adds that there is a lot to learn in this field of study. “The world is increasingly globalized and it is important to understand how it works.”

OCdt Bonanni-Suprenant reports that her studies allow her to learn different languages. “Our training also allows us to have a better awareness of global issues.”
Among the many courses in the program, she admits having a lot of fun participating in the different geopolitical blocks. “It really allows us to experience the different cultures that we find on the five continents. It is very enriching.”


Officer Cadet Ophélia Bonanni-Surprenant. (Photo: courtesy)

Historic moment

Like the 16 cadets who will graduate this year, Officer Cadets Bonanni-Suprenant and Moran, as well as their colleagues from the second cohort, are aware of being part of this historic moment for RMC Saint-Jean. “We've seen this program take shape and it's gratifying to be among the first graduates,” concludes OCdt Bonanni-Suprenant.