Le système d’arrêt d’urgence conforme à Mirabel

 
Le journal de la communauté militaire - Garnison Saint-Jean et région de Montréal Contactez-nous    Format PDF

Dites-nous ce que vous pensez de Servir!
Tell us your opinion about Servir!

27 janvier 2021 - Yves BélangerServir 

Au début du mois dernier, l’Unité des opérations immobilières (Québec) – Section Montréal a annoncé la mise à jour du système d’arrêt d’urgence pour avions de chasse à l’aéroport de Mirabel.

L’Adjudant-Maître Luc Gauthier, sergent-major de la section des Opérations immobilières de Montréal, a participé à la construction de ce projet. Il était très fier de pouvoir annoncer que les installations de Mirabel sont désormais conformes. «C’est moi, alors que j’étais déployé au quartier général de la Division aérienne canadienne, à Winnipeg, à titre d’expert-conseil des systèmes d’arrêt d’urgence d’avion de chasse, qui avais fait remarquer que le système d’arrêt d’urgence ne répondait pas aux normes établies.»


Le mois dernier, une démonstration d’un atterrissage d’urgence a été effectuée sur la piste 06-24 de l’aéroport de Mirabel. (Photo : courtoisie)

Le militaire explique que les équipements en place étaient désuets. «En fait, l’élévation de la piste était trop importante pour permettre l’utilisation adéquate du système d’arrêt d’urgence.» Il a donc fallu démolir et réaménager la piste et ce système.»

Ce dernier est en fait un câble qui traverse la piste d’atterrissage. Lorsqu’un avion de chasse en difficulté se pose, il n’a qu’à activer le crochet qui s’accrochera au câble et qui lui permettra un freinage d’urgence. «C’est le même type de système que l’on retrouve sur les porte-avions.»

L’Adjum Gauthier rappelle que cette piste située à Mirabel et munie d’un système d’arrêt d’urgence pour avions de chasse est primordiale. L’entreprise privée L-3 MAS, installée tout près, voit à l’entretien de tous les CF-18 canadiens. On y démonte des appareils pour les reconstruire et les modifier au besoin. «Jusqu’à maintenant, lors d’un test, si un avion devait atterrir d’urgence, il devait se rendre à Burlington. Il s’agit de l’endroit le plus près disposant d’une piste avec système d’arrêt d’urgence.» Au Canada, la piste munie de câbles la plus près est à Trenton, en Ontario.

La mise à jour du suystème d'arrêt d'urgence était aussi dans le but de répondre aux exigences de Transport Canada pour la protection des avions civils.

Pour télécharger la dernière édition virtuelle du journal Servir, cliquez sur l'image. 




Vous souhaitez être avisé des prochaines parutions du journal Servir ? Inscrivez-vous à notre liste d'abonnés par courriel à l'adresse suivante : servir@forces.gc.ca