Il nous quitte à 99 ans

 
Le journal de la communauté militaire - Garnison Saint-Jean et région de Montréal Contactez-nous    Format PDF

Dites-nous ce que vous pensez de Servir!
Tell us your opinion about Servir!

27 janvier 2021 - Yves BélangerServir 

Le 13 janvier, Victor Guérin, un vétéran de la Seconde Guerre mondiale et résidant de Saint-Jean-sur-Richelieu, est décédé à l’âge de 99 ans. 

Son fils François parle de lui comme d’un homme positif. «C’était un bon vivant, un homme jovial et très sociable qui était intéressé par les gens autour de lui», lance-t-il d’emblée. Il le décrit également comme un homme qui avait beaucoup de volonté. «Au début de la cinquantaine, mon père a pris conscience des effets nocifs de l’alcool dans sa vie. Du jour au lendemain, il a complètement cessé de boire.»


Victor Guérin était un fier «22». (Photo : courtoisie)

Victor Guérin a eu la chance de bénéficier d’une bonne génétique. À l’âge de 75 ans, son médecin lui a diagnostiqué un cancer du côlon. «Il a été opéré et a reçu les traitements appropriés, et en peu de temps, il était remis sur pied. Même à 99 ans, il prenait très peu de médicaments.»

Carrière militaire

Au début de la Seconde Guerre mondiale, Victor Guérin s’est enrôlé au sein du Royal 22e Régiment. Une fois son entraînement terminé, il a été déployé en Angleterre. Son régiment s’est ensuite rendu en Italie. «Mon père ne nous a jamais beaucoup parlé de ses souvenirs concernant cette période de sa vie.»

Malgré tout, en 2008, Victor Guérin s’est rendu en Italie, dans la région de Rimini, là où il avait entre autres été déployé. «J’ai accompagné mon père. Rendus là-bas, je me suis aperçu que son désir était de voir ce qu’avait l’air ce coin de pays, près de 70 ans plus tard. Il ne voulait pas renouer avec de vieux souvenirs. Mon père n’était pas un homme qui se tournait vers le passé», lance-t-il en riant.

Victor Guérin a toujours été fier de sa carrière militaire. Il manquait rarement les cérémonies du jour du Souvenir. «En 2019, la dernière fois où nous sommes allés, lorsque le maître de cérémonie a présenté mon père pour l’inviter à déposer une couronne au pied du cénotaphe, il a eu droit à une ovation. Cela a été un super beau moment pour lui. Il a été très touché de ce geste posé par les plus jeunes militaires et les autres gens sur place.»
Victor Guérin aimait également se rendre à la Filiale 079 Richelieu, Saint-Jean-sur-Richelieu, de la Légion royale canadienne. «Régulièrement, lui et moi nous rendions sur place pour discuter avec les autres membres. Cela lui faisait beaucoup de bien.»

Funérailles 

Conjoint de feu Jeannine Alexandre, Victor Guérin laisse dans le deuil ses enfants Yvette (Clovis Bourgeois), Nicole (Raymond Varin), Diane (Luc Dubois), Denise (feu Bertrand Bourgeois), François (Annie Robert), feu Robert, feu André, ses petits-enfants, ses arrière-petits-enfants ainsi que parents et amis.

En raison de la pandémie de la COVID-19, la famille accueillera parents et amis à une date ultérieure au Complexe funéraire LeSieur et frère. «Les détails seront transmis sur le site du complexe funéraire.»
Nous nous souviendrons.
 

Pour télécharger la dernière édition virtuelle du journal Servir, cliquez sur l'image. 




Vous souhaitez être avisé des prochaines parutions du journal Servir ? Inscrivez-vous à notre liste d'abonnés par courriel à l'adresse suivante : servir@forces.gc.ca