Pour le plaisir des enfants

 
Le journal de la communauté militaire - Garnison Saint-Jean et région de Montréal Contactez-nous    Format PDF

Dites-nous ce que vous pensez de Servir!
Tell us your opinion about Servir!

14 janvier 2021 - Yves BélangerServir 

Le sergent Alain Charest, des Services techniques du Groupe de soutien de la 2e Division du Canada, voit depuis longtemps au bien-être des gens. Pour la deuxième fois, il a participé en décembre à l’Opération PÈRE NOËL qui remet chaque année des milliers de cadeaux aux enfants de familles québécoises défavorisées.


L’an dernier, c’est son supérieur de l’époque, le capitaine Frédéric D’Astous, de l’École de leadership et de recrues des Forces canadiennes, qui lui a parlé de cette organisation à laquelle lui-même participe depuis longtemps. «Le bénévolat a toujours fait partie de ma vie. Il n’a pas eu beaucoup de difficulté à me vendre le projet.»

Il rappelle que chaque année, des centaines d’enfants identifiés par les centres jeunesse, les CLSC, la pédiatrie sociale, les maisons d’hébergement pour femmes violentées et d’autres organismes écrivent une lettre à l’Opération PÈRE NOËL pour suggérer trois idées de cadeaux qu’ils aimeraient recevoir. «Grâce à la générosité de nombreux donateurs, nous sommes en mesure de remettre un ou deux cadeaux à ces enfants.»¸


Le sergent Alain Charest (au centre) et son groupe de bénévoles devant les nombreux cadeaux prêts à être distribués aux enfants.(Photo : courtoisie)

Le militaire est très fier de son implication auprès de l’Opération PÈRE NOËL de la région. «C’est une bonne cause qui permet de gâter un peu les enfants qui n’ont pas la chance de retrouver des cadeaux sous le sapin à Noël. Cette année, dans la région de la Montérégie Sud, nous étions une douzaine de militaires impliqués.»

Le Sgt Charest indique que l’année 2020, marquée par la pandémie de la COVID-19, a été marquante au sein de l’organisation. «En Montérégie Sud, nous avons habituellement 120 demandes provenant d’enfants. Cette année, nous en avons reçu 490. Pour nous, il est clair que cela a un lien avec la pandémie et le fait que de nombreux parents ont perdu leur emploi, temporairement ou de façon permanente.» Heureusement, le nombre grandissant de donateurs a permis de remettre plus de 1000 cadeaux dans la région.

Bénévoles et donateurs

Le Sgt Charest termine en invitant les gens qui aimeraient se joindre à l’organisation à titre de bénévole ou de donateur à entrer en communication avec les responsables de l’organisme Opération PÈRE NOËL. «Il y a toute sorte de possibilité de bénévolat. Certains oeuvrent à la réception des lettres des enfants, d’autres travaillent au jumelage des demandes et des donateurs, alors que d’autres sont responsables du magasinage ou de la livraison des cadeaux.»

Les donateurs sont également toujours les bienvenus. «Plus nous avons de gens qui soutiennent financièrement l’organisation, plus nous pouvons répondre aux demandes des enfants.»

Information : https://operationperenoel.com/
 

Pour télécharger la dernière édition virtuelle du journal Servir, cliquez sur l'image. 




Vous souhaitez être avisé des prochaines parutions du journal Servir ? Inscrivez-vous à notre liste d'abonnés par courriel à l'adresse suivante : servir@forces.gc.ca