Démystifier les problèmes de santé mentale

 
Le journal de la communauté militaire - Garnison Saint-Jean et région de Montréal Contactez-nous    Format PDF

Dites-nous ce que vous pensez de Servir!
Tell us your opinion about Servir!

14 janvier 2021 - Yves BélangerServir 

En vue de la 10e édition de la journée Bell Cause pour la cause qui se tiendra le 28 janvier, le brigadier-général Gervais Carpentier, commandant de la 2e Division du Canada et de la Force opérationnelle interarmées (Est), rappelle l’importance de démystifier les problèmes de santé mentale et de mettre un terme aux préjugés.


«Voilà une occasion unique de réfléchir ensemble sur la santé mentale et ses enjeux», mentionne-t-il. Il rappelle qu’au Canada, une personne sur cinq sera touchée par une maladie mentale au cours de sa vie. «Au sein des Forces armées canadiennes (FAC), les choses ne sont pas différentes. En fait, nous sommes le reflet de la société.»


Différents services et programmes sont offerts aux militaires. (Photo : Cplc Nédia Coutinho – Imagerie Saint-Jean)

Pour le Bgén Carpentier, il est essentiel que les militaires et les employés civils aux prises avec des problèmes de santé mentale aillent chercher de l’aide tout comme ils le feraient s’ils ou elles avaient une jambe ou un bras fracturé. «Souvent, ces personnes n’osent pas le faire de peur d’être jugées en raison de tous les tabous entourant les troubles psychologiques et la santé mentale. Il faut arrêter de penser que ces gens sont faibles. Au contraire, il faut beaucoup de courage pour poser un tel geste et le courage est une force reconnue par la communauté militaire.»

Il mentionne que plus on parlera de santé mentale dans notre société, plus on encouragera les personnes touchées à en parler ouvertement et plus on encouragera les gens à aller chercher de l’aide et à consulter. «Il est aussi essentiel de mieux se renseigner et d’aller chercher les bons outils pour venir en aide à notre entourage. Il sera ainsi plus facile d’accueillir les gens ayant des problèmes de santé mentale et de les diriger vers les bonnes ressources.»

Il termine en soutenant que des campagnes comme Bell Cause pour la cause sont essentielles puisqu’elles permettent d’informer la population au sujet de la santé mentale et de mieux comprendre les symptômes. «Elles permettent également aux FAC de mettre de l’avant l’ensemble des programmes et services disponibles, entre autres avec le programme Mission : Prêts. En particulier le 28 janvier, soyons actifs sur nos réseaux sociaux. #BellCause »

Pour de plus amples informations sur Mission : Prêts: strongproudready.ca

Pour télécharger la dernière édition virtuelle du journal Servir, cliquez sur l'image. 




Vous souhaitez être avisé des prochaines parutions du journal Servir ? Inscrivez-vous à notre liste d'abonnés par courriel à l'adresse suivante : servir@forces.gc.ca