De l’aide pour les sans-abris

 
Le journal de la communauté militaire - Garnison Saint-Jean et région de Montréal Contactez-nous    Format PDF

Dites-nous ce que vous pensez de Servir!
Tell us your opinion about Servir!

09 décembre 2020 - Yves BélangerServir  

À la Garnison Montréal, militaires et employés civils s’unissent pour améliorer les conditions de vie des bénéficiaires de l’Accueil Bonneau.

Une équipe de bénévoles formée entre autres du padre (capitaine) Éric Doiron, de Stéphanie Miron, du 202e Dépôt d’ateliers (202 DA), et de Karl Hébert, des Services corporatifs à la Garnison Montréal, amasse vêtements, bottes ou souliers pour les personnes sans domicile fixe. L’équipe entrepose le tout dans des bacs et, quelques fois par année, les achemine à l’Accueil Bonneau. Le padre Doiron explique que cette idée a été mise en œuvre par Stéphanie Miron. «Elle a commencé ce projet en 2017 au sein du 202 DA.» 


Le caporal-chef Éric Pomerleau et Stéphanie Miron, du 202 DA, Karl Hébert, des Services corporatifs à la Garnison Montréal, et le padre Éric Doiron, devant un véhicule contenant des dons. (Photo : courtoisie)


En septembre dernier, l’aumônier a décidé d’étendre la collecte à l’ensemble de la Garnison Montréal. C’est que l’Accueil Bonneau a également un projet visant à aménager quelque 150 petits appartements pour ses bénéficiaires. Les dons de draps, vaisselle et tout autre article ménager sont donc bienvenus. «Nous avons actuellement des bacs disposés à l’entrée de la majorité des unités pour amasser les dons.»

Mais, l’implication de la Garnison Montréal auprès de l’Accueil Bonneau ne s’arrête pas là. Deux à trois fois par an, une dizaine de militaires et d’employés civils issus de différentes unités se rendent au refuge de sans-abris pour y servir des repas. « Malheureusement, en raison de la pandémie de COVID-19, nous avons dû mettre cette activité de côté temporairement, mais nous avons hâte de pouvoir y retourner.»

Le padre Doiron soutient que les bénéficiaires de l’Accueil Bonneau apprécient grandement quand l’équipe de bénévoles de la Garnison Montréal participe à ces dîners. «Ils sont reconnaissants de nous voir poser ce geste humanitaire. Ils aiment que les militaires portent leur uniforme dans ces occasions.»

Un beau problème

Le padre Doiron poursuit en soutenant que ce projet de récolte de vêtements prend de plus en plus d’ampleur. «Nous sommes victimes de notre succès et nos bacs se remplissent de plus en plus rapidement et nous devons augmenter le nombre de livraisons. C’est un beau problème en soi», lance-t-il en riant. 

Cela va si bien que l’équipe de bénévoles commence à penser à augmenter le nombre de bacs et de sites pour recueillir les dons. «Toutefois, je ne peux pas dire pour le moment les endroits on nous espérons les installer, car nous n’avons pas encore terminé les démarches à cet effet.»

Vos dons peuvent faire la différence dans leur vie!

Voici les articles qui sont surtout recherchés par l’organisme :

-Jeans et pantalons pour hommes (tailles 30, 32, 34, 36)
-Sous-vêtements pour hommes, type «boxer» (tailles petit et moyen)
-Manteaux et coupe-vent pour hommes
-Bas pour hommes
-Chaussures bottes et souliers de course (grandes pointures, idéalement)
-Serviettes, douillettes, couvre-lits de toutes grandeurs
 


Pour télécharger le cahier des voeux de Noël, cliquez sur l'image. 





Pour télécharger la dernière édition virtuelle du journal Servir, cliquez sur l'image. 





Vous souhaitez être avisé des prochaines parutions du journal Servir ? Inscrivez-vous à notre liste d'abonnés
par courriel à l'adresse suivante : servir@forces.gc.ca