Ils sont là pour vous écouter

 
Le journal de la communauté militaire - Garnison Saint-Jean et région de Montréal Contactez-nous    Format PDF

CLICK HERE TO ACCESS THE ENGLISH VERSION

25 novembre 2020 - Caporal-chef Papken Topjian, coordonnateur aux tâches, 202e Dépôt d’ateliers

Depuis quelque temps, quand on me demande « comment tu vas? », je réponds « bien». Est-ce vraiment le cas? Pas tout à fait… Récemment, j’ai trouvé des oreilles attentionnées qui m’ont permis de me confier et qui m’ont fait le plus grand bien. 


Ma patrie est l’Arménie. On ne l’entend pas dans les nouvelles, mais mon peuple vit des moments difficiles. Et cela m’affecte. Dernièrement, j’ai eu la chance d’en parler et de ventiler avec non pas un padre, mais bien deux. Oui, c’était si grave… J’aimerais d’ailleurs témoigner au lieutenant de vaisseau Samuel Farrugia et au capitaine Éric Doiron, des Services de l’aumônerie, ma plus sincère gratitude.  


Des monastères sur la péninsule du lac Sevan, en Arménie. L’Arménie est la patrie de l’auteur de ce texte.

Ce n’est pas facile de comprendre ce que quelqu’un ressent si nous n’avons jamais vécu la même situation. Le rôle des padres, comme celui des membres du programme Sentinelle*, est d’écouter et de guider les personnes vers des ressources qui pourront les aider à surmonter leurs obstacles. 

Même si parler de mon problème m’a fait du bien, ça n’a pas enlevé la souffrance que vit mon peuple. Je ne peux pas oublier que les écoles, les églises et les hôpitaux de mon pays d’origine sont en train d’être détruits pendant que je vous écris. Des hommes et des femmes, jeunes et braves, sont encore au front en train de se sacrifier afin de protéger leur pays. Mon pays. Mon Arménie. Je ne peux pas croire que ceci arrive encore en 2020. 

Mais ce qui tue encore plus, c’est le silence…

Si vous vivez un moment difficile, peu importe la raison, et que vous avez besoin d’aide, ne gardez rien à l’intérieur. Parlez-en à quelqu’un, que ce soit un padre, un membre du programme Sentinelle, un ami. Il y a quelqu’un pour vous aider.
Je vous souhaite la paix. Et que Dieu vous protège.

* Dans les installations de la Défense, le programme des Sentinelles prépare des militaires et du personnel civil à devenir des pairs aidants. Ces personnes se portent volontaires pour être à l’écoute de leurs camarades, surtout lorsque ceux-ci vivent de la détresse psychologique et éprouvent un besoin de se confier et de se faire diriger vers les ressources disponibles au sein des Forces armées canadiennes. 

Information: samuel.farrugia@forces.gc.ca

    


Pour télécharger la dernière édition virtuelle du journal Servir, cliquez sur l'image. 






La nouvelle édition du Guide de la communauté militaire 2020-2021
Région Montréal est en ligne. Cliquez sur l'image pour y accéder.





Vous souhaitez être avisé des prochaines parutions du journal Servir ? Inscrivez-vous à notre liste d'abonnés
par courriel à l'adresse suivante : servir@forces.gc.ca

They are there to listen to you


Master Corporal Papken Topjian, Tasking Coordinator, 202 Workshop Depot 

For some time now, when people ask me "how are you?", I answer "well". Is this really the case? Not quite... Recently, I have found caring ears that have allowed me to confide and that have done me the most good.

My homeland is Armenia. You don't hear it on the news, but my people are going through difficult times. And that affects me. Lately I've had the chance to talk about it and ventilate with not one padre, but two. Yes, it was so serious... I would also like to testify to Lieutenant Navy Samuel Farrugia and Captain Eric Doiron of the Chaplain Services, my most sincere gratitude.
It’s not easy to understand how someone feels if we’ve never been in the same situation. The role of padres, like that of the members of the Sentinel* program, is to listen and guide people to resources that can help them overcome their obstacles.


Monasteries on the Lake Sevan Peninsula, Armenia. Armenia is the homeland of the author of this text.

While talking about my problem has made me feel good, it has not taken away the suffering that my people are going through. I cannot forget that the schools, churches and hospitals in my home country are being destroyed as I write to you. Men and women, young and brave, are still at the front, sacrificing themselves in order to protect their country. My country. My Armenia. I can't believe this is happening again in 2020.

But what kills even more is the silence...

If you're having a hard time, for whatever reason, and you need help, don't keep anything inside. Talk to someone, be it a padre, a Sentinel member, a friend. There is someone to help you.
I wish you peace. And may God protect you.

*At Defence facilities, the Sentinels program prepares military and civilian personnel to become peer helpers. These people volunteer to listen to their comrades, especially when they are experiencing psychological distress and feel a need to confide in and be directed to the right resources available within the Canadian Armed Forces.

Information: samuel.farrugia@forces.gc.ca