Du renouveau au 41C Svc S FC

 
Le journal de la communauté militaire - Garnison Saint-Jean et région de Montréal Contactez-nous    Format PDF

15 octobre 2020 - Yves BélangerServir 

Arrivés en poste en pleine crise sanitaire de la COVID-19, le nouveau commandant du 41e Groupe des services de santé des Forces canadiennes (41C Svc S FC), la major Édith Arbour, et le sergent-major de l’organisation, l’adjudant-maître Pascal Simoneau, ont plusieurs défis à relever.


La Maj Arbour explique que la pandémie actuelle oblige les équipes à mettre en place différentes nouvelles façons de faire pour assurer la protection du personnel et des militaires qui reçoivent des soins au sein de l’établissement. «L’intégration de nouvelles technologies qui permettent le télétravail en est un bon exemple.»


La major Édith Arbour, commandant du 41e Centre des services de santé des Forces canadiennes, et l’adjudant-maître Pascal Simoneau, sergent-major de l’établissement.  (Photo : Yves Bélanger)

Avec le retour des candidats à l’École de leadership et de recrues des Forces canadiennes à la fin du mois de juin, divers changements ont été apportés afin d’éviter la contagion. «Nous avons entre autres mis fin à la parade des malades le matin. Ceux qui désirent être vus par un médecin doivent prendre rendez-vous.»

L’Adjum Simoneau ajoute que des mesures de sécurité ont aussi été instaurées pour toute personne qui veut entrer dans les cliniques médicales des Garnisons Saint-Jean et Montréal. «Nous nous assurons que ces personnes n’ont aucun symptôme avant de franchir les portes. Il faut éviter que le virus ne gagne nos troupes. Cela aurait un effet domino et nous ne serions plus en mesure de répondre à la demande.»

Un des défis auquel fait face la nouvelle équipe de commandement depuis son arrivée est celui de voir à la réparation du toit de la clinique médicale de la Garnison Saint-Jean. «Il y a eu des infiltrations d’eau et des gens de la construction travaillent à réparer les dégâts. Nous avons donc dû condamner certains bureaux pour éviter que la poussière se propage dans tout l’édifice pendant les travaux. Cela cause quelques désagréments, mais heureusement, nous avons une équipe de travail dévouée qui fait preuve d’une grande flexibilité.»

Clinique au CMR Saint-Jean

L’ouverture d’une mini-clinique médicale au Collège militaire royal de Saint-Jean (CMR Saint-Jean) compte parmi les nouveautés apparues depuis l’arrivée de la major Édith Arbour. «En fait, nous avons maintenant un local sur le campus pour donner les soins médicaux et de physiothérapie aux élèves-officiers. Cela leur évite de devoir se rendre à la Garnison Saint-Jean pour être soignés.»

Le commandant Arbour soutient que cette façon de faire, qui date du mois de septembre, n’a pas de lien direct avec la pandémie. «Le CMR Saint-Jean demandait depuis quelque temps d’avoir sa propre clinique et nous avions le personnel nécessaire pour répondre à la demande. C’est évident qu’actuellement, cela évite le va-et-vient des élèves-officiers à la clinique de la Garnison Saint-Jean. Toutefois, cette mini-clinique restera ouverte, même une fois que la pandémie sera chose du passé.»
 


Pour télécharger la dernière édition virtuelle du journal Servir, cliquez sur l'image. 





La nouvelle édition du Guide de la communauté militaire 2020-2021
Région Montréal est en ligne. Cliquez sur l'image pour y accéder.





Vous souhaitez être avisé des prochaines parutions du journal Servir ? Inscrivez-vous à notre liste d'abonnés
par courriel à l'adresse suivante : servir@forces.gc.ca