Ils courent au profit de la Fondation Terry Fox

 
Le journal de la communauté militaire - Garnison Saint-Jean et région de Montréal Contactez-nous    Format PDF

30 septembre 2020 - Yves Bélanger, Servir

Le 13 septembre, des membres du Détachement Saint-Jean de l’École de langues des Forces canadiennes (ÉLFC) et du Collège militaire royal de Saint-Jean (CMR Saint-Jean) ont participé à l’une des courses de la Journée Terry Fox. 

Le Détachement Saint-Jean de l’ÉLFC a amassé la somme de 130 $. «De son côté, l’équipe du quartier général de l’ÉLFC à Gatineau a récolté 790 $, ce qui fait que nous avons pu remettre la somme de 920 $ à la Fondation Terry Fox», indique l’adjudant-maître Tommy Champagne, sergent-major de la Compagnie de formation Saint-Jean à la Garnison Saint-Jean.
Cette année, 30 élèves-officiers du CMR Saint-Jean ont également participé à l’événement et ainsi permis d’amasser  plus de 1000 $.


Les membres de l’École de langues des Forces canadiennes – Détachement Saint-Jean, quelques minutes avant de commencer la course. (Photo : Courtoisie)



Trente élèves-officiers du Collège militaire royal ont participé à l’événement. (Photo : Aspm Ryan Henderson)

 

Qui était Terry Fox?

 
Skip to the English translation

Sous-lieutenant Bernard - Étudiant, Détachement Saint-Jean de l’École de langues des Forces canadiennes
 
Terry Fox est une personne des plus inspirantes que le monde, sportif ou non, ait pu admirer. Il n’était pas une personne pratiquant la course à pied à l’origine. Il était une personne très sportive et avec une détermination sans faille. Quand il décidait de réaliser quelque chose, il s’y investissait à 200%.
 
Il aimait plusieurs sports tels que la natation, le plongeon, le rugby et le basketball où il était considéré comme un très bon joueur malgré sa petite taille (1,52 m).
 
Il s’est fait diagnostiquer un ostéosarcome (cancer qui débute dans le genou et qui se répand dans les muscles et les tendons). Il a dû se faire amputer la jambe en dessous du genou. Il a recommencé à marcher, seulement après trois semaines après son amputation, à l’aide d’une jambe artificielle. Peu de temps après son opération, il a intégré une équipe de basketball en fauteuil roulant, Cable Cars de Vancouver, et plus tard, il a remporté le championnat national à Edmonton, et ce, à trois reprises.
 
Malgré tout cela, il souhaitait faire avancer la recherche sur le cancer. Le médecin qui lui avait diagnostiqué son cancer lui avait dit qu’il avait 50% de chances de survivre, comparativement à 15% quelques années plus tôt. Pour ce faire, il a décidé de se mettre à la course à pied et de traverser le Canada au complet afin de ramasser des fonds pour la recherche sur le cancer. Il a créé le Marathon de l’espoir.
 
Il a commencé le début de son aventure dans les provinces de l’est en traversant Terre-Neuve, l’Île-du Prince-Édouard, la Nouvelle-Écosse, le Nouveau-Brunswick, le Québec et il a dû s’arrêter après avoir traversé une bonne partie de l’Ontario. Il a dû passer des rayons X, car il ne se sentait pas bien. Ceux-ci ont révélé qu’il avait une masse cancéreuse sur le poumon droit ainsi qu’une autre sur le poumon gauche. Il est mort à l’âge de 22 ans,  le 28 juin 1981.
 
Malgré tout, Terry Fox a réalisé 143 jours de courses sans interruption et couru quotidiennement 42 km, soit l’équivalent d’un marathon chaque jour. En tout, il a parcouru 5373 km. Il a accumulé plus de 22 millions de dollars pour la recherche sur le cancer.
 
Terry Fox est considéré comme un des plus grands héros canadiens du XXe siècle, et il est compagnon de l’Ordre du Canada. La course Terry Fox est connue dans le monde entier et est courue chaque année afin d’amasser des fonds pour la recherche sur le cancer.
 
 
  

Who was Terry Fox?

 
Second Lieutenant Bernard - Student, Saint-Jean Detachment – Canadian Forces Language School
 
 
Terry Fox is one of the most inspiring people the world, sporty or not, has ever admired. He was not a person who originally ran. He was a very sporty person with unwavering determination. When he decided to do something, he was 200% invested in it.
 
He enjoyed several sports such as swimming, diving, rugby and basketball ball where he was considered a very good player despite his small size (1.52 m).
 
He has been diagnosed with osteosarcoma (a cancer that starts in the knee and spreads to muscles and tendons). He had to have his leg amputated below the knee. He started walking again, only after three weeks after his amputation, using an artificial leg. Shortly after his operation, he joined a basketball team, Vancouver's Cable Cars, in a wheelchair, and later won the national championship in Edmonton three times.
 
Despite all this, he wants to advance cancer research. The doctor who diagnosed him with cancer told him he had a 50% chance of surviving, compared to 15% a few years earlier. To do so, he decided to start running and cross Canada in its entirety. In order to raise funds for cancer research. He created the Marathon of Hope.
 
He began his adventure in the eastern provinces by crossing Newfoundland, Prince Edward Island, Nova Scotia, New Brunswick, Quebec and had to stop after crossing much of Ontario. He had to pass X-rays because he was not feeling well, which revealed that he had a cancerous mass on his right lung as well as another on his left lung. He died at the age of 22 on June 28, 1981.
 
Nevertheless, he completed 143 days of uninterrupted running and ran daily 42 km (one marathon per day), for a total of 5373 km. He had accumulated more than $22 million for cancer research.
 
Terry Fox is considered one of the greatest Canadian heroes of the 20th century, a companion of the Order of Canada. The Terry Fox Race is known around the world and is run every year to raise funds for cancer research.
 
 

Vous en voulez plus ?


Pour télécharger le dossier complet «Opération LASER», cliquez sur l'image






Pour télécharger la dernière édition virtuelle du journal Servir, cliquez sur l'image. 





La nouvelle édition du Guide de la communauté militaire 2020-2021
Région Montréal est en ligne. Cliquez sur l'image pour y accéder.





Vous souhaitez être avisé des prochaines parutions du journal Servir ? Inscrivez-vous à notre liste d'abonnés
par courriel à l'adresse suivante : servir@forces.gc.ca