Des cours de langues en mode virtuel

 
Le journal de la communauté militaire - Garnison Saint-Jean et région de Montréal Contactez-nous    Format PDF

30 septembre 2020 - Yves Bélanger, Servir

Le Détachement Saint-Jean de l’École de langues des Forces canadiennes (ÉLFC) a misé sur ses acquis pour poursuivre ses opérations durant le confinement.  

Il a tout d’abord fallu faire preuve de rapidité et d’ingéniosité pour retourner chez eux les militaires canadiens qui étaient de passage à la Garnison Saint-Jean dans le but d’apprendre l’anglais ou le français. 
L’adjudant-maître Tommy Champagne, sergent-major de la Compagnie de formation Saint-Jean de l’École de langues des Forces canadiennes, explique que l’équipe a dû, par la suite, s’adapter à la situation. «Nous devions continuer à offrir de la formation. Tous les cours ont donc été adaptés au mode d’enseignement virtuel.»


Jusqu’à nouvel ordre, tous les cours offerts par l’École de langues des Forces canadiennes – Détachement Saint-Jean ne sont offerts qu’en mode virtuel. 

Une dizaine de jours après le début du confinement, les cours à distance avaient lieu. «Nous offrions déjà quelques cours en ligne. Les professeurs ont donc mis tout en œuvre pour adapter tous les cours en fonction des besoins des étudiants inscrits.»

Cet automne, tous les cours de l’ELFC- Dét Saint-Jean continuent d’être offerts à distance aux militaires canadiens.

La Division étrangère

Le plus gros défi de l'établissement a toutefois été de retourner au plus vite chez eux les 86 militaires étrangers inscrits au Programme d’instruction et de coopération militaires. «Ces derniers devaient rentrer rapidement puisqu’on annonçait la fermeture des frontières de la majorité des pays.»
Il n’est toutefois pas toujours évident de trouver des vols à la dernière minute. «Malheureusement, quelques militaires étrangers n’ont pas pu retourner chez eux avant le mois de juillet.»
Ces derniers ont été transférés au Collège militaire royal de Saint-Jean. «Ils étaient confinés dans leurs chambres.» L’équipe de la Division étrangère a donc fait des pieds et des mains pour divertir ses invités spéciaux. «Ils ont eu droit à quelques activités extérieures, notamment des sorties de pêche. Diverses parties de jeux de table ont aussi eu lieu sur une base régulière.»

Pas de cours cette session

L’Adjum Champagne explique que la session de cours à la Division étrangère a été annulée pour la session d’automne. «En ce qui concerne la session d’hiver, nous sommes en attente de la décision des responsables du Programme d’instruction et de coopération militaires.»

L’équipe d’enseignants de la Division étrangère continue toutefois de travailler à temps plein. «En fait, nous les avons mis à contribution pour les cours offerts en ligne aux militaires canadiens.»

Il termine en mentionnant que l’École de langues des Forces canadiennes étudie actuellement diverses options pour les militaires étrangers si la pandémie perdure. «Il n’y a rien de concret pour le moment, mais nous étudions la possibilité d’offrir ce type de cours à distance.»
 

Vous en voulez plus ?


Pour télécharger le dossier complet «Opération LASER», cliquez sur l'image






Pour télécharger la dernière édition virtuelle du journal Servir, cliquez sur l'image. 





La nouvelle édition du Guide de la communauté militaire 2020-2021
Région Montréal est en ligne. Cliquez sur l'image pour y accéder.





Vous souhaitez être avisé des prochaines parutions du journal Servir ? Inscrivez-vous à notre liste d'abonnés
par courriel à l'adresse suivante : servir@forces.gc.ca