La rencontre amoureuse en temps de confinement

 
Le journal de la communauté militaire - Garnison Saint-Jean et région de Montréal Contactez-nous    Format PDF

CLICK HERE TO ACCESS THE ENGLISH VERSION

27 juillet 2020- 
Soldat Noemy Pichette 


N.D.L.R. En raison de la pandémie de COVID-19, les étudiants de la division canadienne du Détachement Saint-Jean de l’École de langues des Forces canadiennes ont dû quitter la Garnison Saint-Jean. À partir du 23 mars, c’est de leur foyer et grâce aux différentes ressources technologiques que ces militaires ont poursuivi l’apprentissage de leur langue seconde. Au nombre des exercices qu’ils ont eu à réaliser figurait la rédaction d’un article. Au cours des prochains jours, Servir publiera ces textes qui présentent leurs réflexions sur la crise sanitaire. 

Jusqu’où iriez-vous pour rencontrer durant la fermeture des bars et des autres endroits de rencontre?  

Le temps du confinement peut être particulièrement difficile pour les célibataires. C’est pourquoi les applications recensent des taux de téléchargement records depuis les dernières semaines. Depuis la fermeture des endroits publics, ils ont trouvé refuge sur de nombreux sites de rencontre tels que Tinder. 



Certains utilisateurs affirment que la nouvelle tendance de la rencontre virtuelle est au souper aux chandelles en vidéo-conférence. En effet, l’application Tinder a instauré les rendez-vous galants en ligne via vidéo-conférence. Ceux-ci ont soulevé des opinions diverses suite à l’utilisation de cette nouvelle plateforme. Certains trouvent étrange, voire malaisante, de rencontrer en vidéo-conférence un inconnu, tandis que d’autres affirment que cette situation permet de créer une relation avec les personnes avec qui ils clavardaient déjà. Ils en profitent pour se concentrer sur des aspects moins superficiels qu’ils ne l’auraient fait normalement en « swipant » plusieurs personnes par jour, sans avoir de véritable connexion avec ces personnes. Ils disent aussi en retirer du positif. 

Sur une autre note, une entreprise, en voyant cette nouvelle tendance, a commencé à fabriquer des torses artificiels et des faux muscles pour les utilisateurs qui souhaiteraient modifier l’apparence d’une partie de leur corps qu’ils devront montrer. 

Le confinement change aussi les habitudes de ceux qui utilisaient déjà une ou plusieurs de ces plateformes. Plusieurs utilisateurs racontent que les histoires d’un soir sont désormais devenues l’objet de discussions complexes. Autre effet du confinement, plusieurs ont cessé de travailler et ont donc plus de temps à passer sur les plateformes de rencontre. Conséquemment, les gens prennent plus de temps pour approfondir les discussions. Grâce à la créativité des fournisseurs et à la demande des utilisateurs, les rencontres sont encore possibles pour les célibataires de ce monde. 


Vous aimeriez lire Servir dans son intégralité ? Cliquez sur ce lien pour accéder à la version PDF. Il s'agit de la dernière édition publiée avant la crise de la Covid-19.

Lockdown Dating  


Private Noemy Pichette 

Editor’s note: As a result of the COVID-19 pandemic, students from the Canadian division of the Canadian Forces Language School – Saint-Jean Detachment had to leave Saint-Jean Garrison. From March 23, from their home and thanks to the various technological resources, these soldiers continued to learn their second language. One of the exercises they had to do was writing an article. Over the next few days, Servir will publish these texts which present their reflections on the health crisis.

How far would you go to meet while the bars and other meeting places are closed?
 
The time of confinement can be particularly hard for singles, which is why dating apps have reached record numbers in downloading rates in recent weeks. Since public places are closed, singles have found shelters and comfort on many of those dating apps such as Tinder. 



Some users say that the new trend of virtual dating is sweater supper on video conferencing, in fact the application Tinder originally set up online dating via video conferences. They raised various issue about the use of this new platform. Some find it strange, even awkward, to meet a total stranger by video conference, while others claim that this situation helps them to create a relationship with whom they already chat. They take the opportunity to focus less their interest on superficial aspects than they would have normally done by swiping several people per day without having a real connection with them and saying they gained something positive out of it. 

On another note, a company saw this new trend and started to make physical enhancements for example artificial chest or more muscles. They created it for certain user that would like to change the appearance of the only part of their body that they have to show. 

The confinement also brings a change in the habits of those who already used one or more of these platforms. Several users shared that certain discussions about the famous one-night stand have now become the theater of complex discussions. Another effect of confinement is that many people have to take forced time off at work, so they have more time to spend on dating platforms. People have more time to create deeper discussions. We can say thanks to the developer’s and user’s creativity, this gives a chance for singles to continue dating. 


Would you like to read Servir in its entirety? Click here to access the PDF (last publication before the Covid-19 crisis).