Les cours en ligne

 
Le journal de la communauté militaire - Garnison Saint-Jean et région de Montréal Contactez-nous    Format PDF

CLICK HERE TO ACCESS THE ENGLISH VERSION

25 juillet 2020- S
oldat Claveau


N.D.L.R. En raison de la pandémie de COVID-19, les étudiants de la division canadienne du Détachement Saint-Jean de l’École de langues des Forces canadiennes ont dû quitter la Garnison Saint-Jean. À partir du 23 mars, c’est de leur foyer et grâce aux différentes ressources technologiques que ces militaires ont poursuivi l’apprentissage de leur langue seconde. Au nombre des exercices qu’ils ont eu à réaliser figurait la rédaction d’un article. Au cours des prochains jours, Servir publiera ces textes qui présentent leurs réflexions sur la crise sanitaire. 

Avec les risques et la vitesse de la propagation du coronavirus, les gouvernements ont dû annuler les cours et les formations dans les écoles et les bases. Certains départements et institutions se sont alors tournés vers les cours en ligne. Avec la pandémie et le confinement, les cours en lignes prendront de plus en plus de place dans le monde de l’enseignement.



Les difficultés lors de ces cours se manifestent de nombreuses façons. Ils nécessitent une bonne autodiscipline, une grande motivation, de la concentration, beaucoup d’efforts et un bon environnement de travail.

C’est difficile parfois de travailler à la maison. Les distractions sont nombreuses telles que la télévision, l’internet ou la famille. On n’a pas de partenaire de classe pour nous aider à compléter un travail ou à étudier. La charge de travail est plus grande avec les cours en ligne que lorsque la personne est en classe.

Il existe trois types d’apprentissage : visuel, auditif et kinesthésique. La méthode utilisée principalement dans les cours en lignes est visuelle. Les apprenants de type auditif doivent entendre le cours, et ceux de type kinesthésique doivent vivre l’apprentissage. Il est donc plus difficiles pour ces deux groupes d’apprendre en ligne. De plus, les étudiants qui ont des difficultés d’apprentissage ne sont pas avantagés avec cette formule, car ils n’ont pas l’appui direct de l’enseignant. 

La caméra et le microphone demandent beaucoup à votre ordinateur et les cours en ligne utilisent beaucoup la bande passante. On doit avoir une connexion internet rapide pour avoir une bonne qualité visuelle et auditive. On doit aussi avoir un ordinateur avec de bons accessoires.

Présentement, les cours en ligne ne remplacent pas l’expérience d’un cours en personne. Avec cette pandémie, les technologies et programmes vont se développer plus rapidement. Les écoles, organismes et autres vont s’ajuster en conséquence. Malheureusement, personne n’était préparé pour ce qui s’est produit. 

Vous aimeriez lire Servir dans son intégralité ? Cliquez sur ce lien pour accéder à la version PDF. Il s'agit de la dernière édition publiée avant la crise de la Covid-19.
 

Online courses

Private Claveau

Editor’s note: As a result of the COVID-19 pandemic, students from the Canadian division of the Canadian Forces Language School – Saint-Jean Detachment had to leave Saint-Jean Garrison. From March 23, from their home and thanks to the various technological resources, these soldiers continued to learn their second language. One of the exercises they had to do was writing an article. Over the next few days, Servir will publish these texts which present their reflections on the health crisis.


With the risks and speed of the spread of the coronavirus, governments have cancelled courses and training in schools and bases. Therefore, some departments and institutions have turned to online courses. With the pandemic and containment, online courses will take up more and more space in the world of education.



Difficulties in online courses manifest themselves in many ways. It requires good self-discipline, great motivation, concentration, a lot of effort and a good working environment.

Sometimes, it’s difficult to work at home. There are many distractions such as television, internet or family. We don’t have a class partner to complete work or to study. The workload in online courses is bigger than in regular school classes.

There are three types of learning: visual, auditory and kinaesthetic. The main method used for online courses is visual. The auditory learners need to hear the lesson, and kinaesthetic students must experience the learning. Therefore, it’s more difficult for these two groups of students to learn online. Furthermore, the students with a learning difficulty aren’t advantaged with this format because they don’t have direct support from a teacher.

The camera and the microphone demand a lot from your computer. Online courses use much bandwidth. You need a fast internet connection to have a good quality visual and auditory. We must have a good computer with good accessories.

Online courses don’t replace the experience of a real in-class lesson. Due to the pandemic, technology and software will develop more quickly. Schools, organizations and others will need to adjust accordingly. Unfortunately, nobody was prepared for this.

Would you like to read Servir in its entirety? Click here to access the PDF (last publication before the Covid-19 crisis).