La réussite des candidats – la priorité des instructeurs de l’ELRFC

 
Le journal de la communauté militaire - Garnison Saint-Jean et région de Montréal Contactez-nous    Format PDF

CLICK HERE TO ACCESS THE ENGLISH VERSION

16 juillet 2020 - Maître de 1re classe Scott Crouse - ELRFC


Au cours de la deuxième semaine d’un cours de qualification militaire de base (QMB) que je dirigeais en tant que commandant de peloton, nous avons accueilli une nouvelle candidate en provenance du peloton de réintégration à l’entraînement (PRE). Aux fins de cet article et pour préserver ses droits de confidentialité, nous la nommerons Jane Doe.


Le maître de 1re classe Scott Crouse s’adresse aux candidats au sujet des dangers des chaleurs extrêmes.
Photo : ELRFC


Il s'agit d'une situation typique qui se produit à l'École de leadership et de recrues des Forces canadiennes (ELRFC). Un candidat qui a eu des difficultés lors de la formation sur un QMB antérieur est transféré quelques temps au PRE où il a accès à un entraînement personnalisé jusqu'à ce qu'il soit prêt à recommencer le cours régulier. Lorsque la candidate est arrivée dans notre section, j'ai mené une première entrevue avec elle. J'ai posé les questions habituelles et avec les réponses, quelques inquiétudes sont venues.
 
J’ai noté qu’il semblait y avoir un manque de concentration de la part de la candidate ainsi que beaucoup de réponses agitées et inaudibles. J'ai immédiatement commencé à parler plus lentement et j'ai posé moins de questions pour espérer obtenir une réponse claire. Elle a extrêmement bien réagi à ce changement. C'est à ce moment-là que j'ai réalisé que nous allions avoir besoin d'ajuster nos techniques d'enseignement pour permettre à la candidate d'avoir les meilleures chances de réussite.
 
Au cours des semaines suivantes, le personnel du peloton et moi avons parlé régulièrement de Jane et de ce que nous pouvions faire en tant qu'instructeurs de l'ELRFC pour changer notre approche. Nous devions nous adapter à des méthodes d'enseignement différentes, qui ne nous avait pas été enseignées auparavant, pour assurer le succès de la candidate. C’est à ce moment que l’instructeur principal du personnel du peloton a partagé ses expériences personnelles concernant son fils et les nombreux défis auxquels il fait face quotidiennement. Il a expliqué que son fils a du mal à saisir les concepts et à transformer les instructions en actions. Il a partagé avec nous ses conseils et techniques à utiliser lors de nos interactions avec Jane. À la fin de la discussion, nous avons encouragé tout le monde à faire des recherches et sortir des sentiers battus pour trouver des moyens créatifs pour enseigner le matériel de façon à ce que la candidate soit en mesure de l’absorber et le comprendre.
 
Pendant la période restante du QMB, nous avons investi beaucoup d’énergie pour lire, pour adapter et pour appliquer différentes techniques d’enseignement jusqu'à ce que la candidate atteigne sa qualification militaire de base. Cette situation nous a rapprochés et nous a développés comme leaders et instructeurs. Je suis heureux de pouvoir dire que nous avons pu ajuster nos styles d'enseignement et aider le membre à réaliser son plein potentiel. L'expérience que les instructeurs ont acquise a été étonnante et a laissé à tous des compétences précieuses qu'ils emporteront avec eux pour le reste de leur carrière. Avec le recul, il est étonnant pour moi que plus nous avons travaillé dur pour aider Jane à comprendre le matériel, plus les autres candidats du cours étaient favorables à la situation. Certains ont même affiché des compétences en leadership qui ne leur avaient même pas été enseignées, ils ont compris la vision de leur chaîne de commandement et ont fait ce qu'ils pouvaient pour soutenir cette vision.
 
En conclusion, nous avons beaucoup appris sur nous-mêmes, sur le leadership et sur les différents styles d'enseignement. Notre diversité nous a amenés à sortir des sentiers battus, nous rapprochant naturellement les uns des autres, accomplissant le succès de ce candidat et préparant le reste du peloton au défi futur dans les FAC.


Vous aimeriez lire Servir dans son intégralité ? Cliquez sur ce lien pour accéder à la version PDF. Il s'agit de la dernière édition avant le crise sanitaire. 

Candidate Success - Priority for CFLRS Instructor

July 16th 2020 - Petty Officer 1st class Scott Crouse - CFLRS

During the second week of a Basic Military Qualification (BMQ) course I led as platoon commander, we welcomed a new candidate from the Training Reintegration Platoon (TRP). For the purposes of this article and to preserve her privacy rights, we will name her Jane.

 
Petty Officer 1st class Scott Crouse addresses the candidates about the dangers of the extreme heat.
Photo : CFLRS


This is a typical situation that occurs at Canadian Forces Leadership and Recruit School (CFLRS). A candidate who had difficulties during training on a previous BMQ is transferred to TRP for a while where he has access to personalized training until he is ready to start the regular course again. When the candidate arrived in our section, I conducted an initial interview with her. I asked the usual questions and with the answers, some concerns arose.
 
I noticed that there seemed to be a lack of concentration from the candidate as well as a lot of agitated and inaudible responses. I immediately started speaking more slowly and asked fewer questions in the hope of getting a clear answer. She reacted extremely well to this change. It was then that I realized that we would have to adjust our teaching techniques to allow the candidate the best chance of success.
 
Over the next few weeks, platoon staff and I talked regularly about Jane and what we could do as CFLRS instructors to change our approach. We had to adapt ourselves to different teaching methods, which we had not been taught before, to ensure the candidate’s success. At that time, principal platoon staff instructor shared his personal experiences regarding his son and the many challenges he faces on a daily basis. He explained that his son has trouble grasping concepts and turning instructions into action. He shared with us his tips and techniques to use when interacting with Jane. At the end of the discussion, we encouraged everyone to do some research and think outside the box to find creative ways to teach the material so that the candidate is able to assimilate and understand it.
 
During the remaining period of the BMQ, we invested a great deal of energy in reading, adapting and applying various teaching techniques until the candidate achieved her basic military qualification. This situation brought us closer and developed us as leaders and instructors. I am happy to say that we have been able to adjust our teaching styles and help the member reach her full potential. The experience the instructors have gained has been astounding and has left everyone with valuable skills that they will take with them for the rest of their careers. Looking back, it is amazing to me that the harder we worked to help Jane understand the material, the more favorable the other candidates on the course were. Some even displayed leadership skills they had not even been taught, they understood their chain of command’s vision and did what they could to support it.
 
In conclusion, we have learned a lot about ourselves, about leadership, and about the different styles of teaching. Our diversity brought us to think outside of the box naturally bringing us closer to each other and accomplishing the success of this candidate and preparing the rest of the platoon to the future challenge within the CAF.
 
Would you like to read Servir in its entirety? Click here to access the PDF. It is the last edition before the COVID-19 crisis.