Les instructeurs prennent le rôle des recrues, le temps d’une journée

 
Le journal de la communauté militaire - Garnison Saint-Jean et région de Montréal Contactez-nous    Format PDF

29 juin 2020- Christine Geoffrion – Affaires publiques – ELRFC 

L’École de leadership et de recrues des Forces canadiennes (ELRFC) est en mode préparation depuis déjà plusieurs semaines. Les candidats ont repris l’entraînement le lundi 29 juin et le temps était venu de tester les nombreuses mesures qui ont été mises en place pour respecter les règles sanitaires. Une journée d’exercices a donc été organisée où 60 instructeurs ont reproduit les activités des candidats, ce qui a permis de faire des observations qui mèneront vers le perfectionnement des nouvelles méthodes d’entraînement.

Reprise des activités


La reprise, a nécessité beaucoup d’organisation. «Notre priorité, c’est la protection de la force», mentionne le commandant de l’ELRFC, le lieutenant-colonel Guillaume Tremblay. «Toute l’équipe a travaillé extrêmement fort au court des derniers mois pour s’ajuster à la nouvelle réalité créée par la pandémie et respecter strictement les règles en place.» Le commandant ajoute que l’ELRFC demeurera flexible et à l’écoute du contexte régional.


L’adjudant-chef Alain Oligny démontre à quoi correspond 2 mètres de distanciation tactique. (Photo : ELRFC)

Parmi les mesures adoptées par l’ELRFC, notons:
- l’accueil d’un nombre limité à quatre pelotons dès le 29 juin. Si la situation sanitaire locale le permet, ce nombre augmentera graduellement au fil des mois; 
- l’entraînement, plutôt que d’être conduit en peloton traditionnels de 60, se fera maintenant en section de 15; 
- en tout temps, une dispersion tactique de 2 mètres sera respectée et des masques non médicaux seront utilisés lorsque cela ne sera pas possible; 
- les candidats demeureront sur le site de la Garnison Saint-Jean ou du Centre d’entraînement de Farnham.

Une répétition essentielle

Il était important pour l’adjudant-chef de l’ELRFC, Adjuc Alain Oligny, que les instructeurs traversent les différentes étapes d’une journée typique pour comprendre ce que les candidats vivront. «Ils sont l’exemple à suivre pour les candidats, ils doivent donc bien saisir les enjeux afin d’implanter les ajustements nécessaires pour l’entraînement», nous dit l’Adjuc Oligny. «Puisqu’ils sont sur le terrain tous les jours, leur point de vue était primordial afin de solidifier et d’optimiser nos nouvelles procédures», ajoute-t-il. 

Cette journée d’entraînement a été bien accueillie par les instructeurs, qui étaient des plus motivés à revenir au travail. 

Pour voir des photos supplémentaires : https://www.facebook.com/ELRFC.CFLRS/photos/pcb.3023695051012986/3023691971013294/?type=3&theater


Vous aimeriez lire Servir dans son intégralité ? Cliquez sur ce lien pour accéder à la version PDF (Dernière édition publiée avant la crise de la Covid-19)