La transition de la vie militaire à la vie civile

 
Le journal de la communauté militaire - Garnison Saint-Jean et région de Montréal Contactez-nous    Format PDF

CLICK HERE TO ACCESS THE ENGLISH VERSION

16 juin 2020- Myriam Dutour T.S. - Coordonnatrice Programme pour les familles des anciens combattants, CRFM


Chaque année, environ 5000 militaires obtiennent leur libération des Forces armées canadiennes (FAC) pour retourner à la vie civile, d’après des statistiques relevées par le sous-comité aux Anciens combattants.

La libération des FAC est un passage obligé et une période importante dans le parcours des hommes et des femmes qui ont porté l’uniforme militaire. La libération implique un processus de transition de la vie militaire à la vie civile, mais aussi un processus d’adaptation à un autre mode de vie. Chaque expérience transitoire est propre à chacun.



Impacts de la transition

Pour les militaires, ce processus peut être une période particulièrement stressante, complexe et qui touche plusieurs dimensions, tant personnelle, sociale, familiale et financière. Pour la famille, ce moment peut être une période d’incompréhension et d’impuissance, puisqu’il n’y a aucun autre métier au niveau civil qui demande une telle symbiose entre le militaire et les FAC. 

Il est donc essentiel de prendre un moment d’arrêt de façon individuelle dans un premier temps afin d’accepter les émotions vécues et de faire un bilan sur sa vie et ce qu’on veut pour l’avenir. De revoir les valeurs que nous avons en tant qu’individu et de voir quelle est notre identité civile, ce qu’on aime et ce que l’on veut pour l’avenir.

Dans un deuxième temps, il est primordial de garder la communication avec nos proches. Il ne faut pas oublier qu’ils ne ressentent pas exactement ce que vous vivez, le processus par lequel vous passez et ne peuvent comprendre les émotions vécues si celles-ci ne sont pas nommées. Il faut donc prendre un temps avec eux afin de leur en parler.

Une aide auprès du CRFM

Parfois, nous avons besoin d’aide pour passer au travers de grandes étapes de notre vie, telle la transition de la vie militaire à la vie civile. Il ne faut donc pas hésiter à faire appel à du soutien extérieur et professionnel. Le coordonnateur du programme pour les familles des anciens combattants, au Centre de ressources pour les familles des militaires (CRFM), peut vous aider dans ce processus. 

Le coordonnateur a les outils pour vous guider à travers cette transition et pour expliquer à vos proches les étapes par lesquelles vous passez. Il peut aussi vous aider dans vos moments de réflexion: n’hésitez pas à faire appel à lui. Des ateliers et formations sont également mis en place pour aider à ce que la libération des Forces armées se passe le mieux possible.

Nous sommes là pour vous guider, vous écouter et vous soutenir dans cette étape importante de votre vie. 

Vous pouvez contacter Myriam Dutour au 450 358-7099, poste 2910 (Saint-Jean) ou au 450 462-8777, poste 6816 (Saint-Hubert).


Vous aimeriez lire Servir dans son intégralité ? Cliquez sur ce lien pour accéder à la version PDF. Il s'agit de la dernière édition publiée avant la crise de la Covid-19.

Transition from military to civilian life


Myriam Dutour, S.W. - Veteran Family Program Coordinator, MFRC 

Every year, approximately 5,000 CAF members are released from the Canadian Armed Forces (CAF) and return to civilian life, according to statistics gathered by the Veterans Sub-Committee.

Release from the CAF is a necessary passage and an important period in the journey of the men and women who wore the military uniform. Release involves a transition process from military to civilian life, but also a process of adapting to another way of life. Each transitional experience is unique.



Impact of the transition

For CAF members, this process may be a particularly stressful and complex period, which affects many facets of their lives, from personal, social, family to financial aspects. For the family, this time may be a period of misunderstanding and powerlessness since there is no civilian occupation that requires a symbiosis similar to that between the CAF member and the CAF. 

First, you should stop for a moment to accept the emotions you are experiencing and take stock of your life and what you want for the future by reviewing your personal values and seeing what your civilian identity is, what you like and what you want for the future.

Second, it is essential to maintain communication with our loved ones. Remember that they do not feel exactly what you are feeling or the process you are going through, and cannot understand the emotions you are experiencing unless you explain them. So take some time to talk to them about it.

Help from the MFRC

Sometimes we need help to get through major stages of our lives, such as the transition from military to civilian life. So you should not hesitate to seek outside and professional support. The Veterans Family Program Coordinator at the Military Family Resource Centre (MFRC) can help you through this process.

The Coordinator has the tools to guide you through the transition and to explain to your loved ones the steps you are going through. The Coordinator can also help you in your moments of reflection; do not hesitate to call her. Workshops and training sessions are also set up to help make your release from the Armed Forces go as smoothly as possible.

We are here to guide you, listen to you and support you in this important stage of your life. 

Please contact Myriam Dutour at 450-358-7099, ext. 2910 (Saint-Jean), or at 450-462-8777, ext. 6816 (Saint-Hubert).


Would you like to read Servir in its entirety? Click here to access the PDF (last publication before Covid-19 crisis)