Prendre sa santé en main, même pendant le confinement !

 
Le journal de la communauté militaire - Garnison Saint-Jean et région de Montréal Contactez-nous    Format PDF

11 juin 2020- Yves BélangerServir

Plusieurs militaires et employés civils ont trouvé difficile de maintenir la routine de l’entraînement physique et les saines habitudes alimentaires pendant la période de confinement. Pour le sergent Alaa Mansour, du 202e Dépôt d’ateliers, cela a plutôt été le contraire.

En janvier dernier, le Sgt Mansour a pris la décision de s’inscrire au programme À l’assaut des kilos (ADK) offert par la Promotion de la santé de la région de Montréal. Cinq mois plus tard, il se retrouve avec 27 kg (60 livres) en moins. 


Le sergent Alaa Mansour a perdu 27 kg (60 livres) depuis janvier 2020. (Photos : courtoisie)

Bien qu’il était actif, notamment comme joueur de basketball, le Sgt Mansour avoue que son surplus de poids lui causait divers problèmes. « J’étais entre autres trop lourd pour mes jambes et mes genoux. Je développais divers problèmes aux articulations. »

C’est toutefois son fils de 10 ans qui a été le principal élément pour le convaincre de prendre sa santé en main. « Il commençait à me donner des surnoms qui faisaient référence à mon surplus de poids. Je me suis dit que ce serait un bel exemple pour lui que j’entreprenne une démarche pour perdre du poids. »

Il a donc contacté Carl Coicou, spécialiste de la Promotion de la santé à la Garnison Montréal, qui lui a proposé le programme ADK. « J’aime bien sa façon d’aborder les choses, sa vision et sa philosophie. Il est à l’écoute de nos besoins et s’avère un excellent conseiller. »

Le 15 janvier 2020, il assistait à son premier atelier ADK. « J’aime bien l’approche de ce programme qui nous aide à changer nos habitudes alimentaires. J’y ai appris de supers trucs qui m’ont permis de manger des choses que j’aime et d’être rassasié. » Les exercices effectués en groupe ont aussi été une bonne motivation pour le militaire.

En confinement

Alors qu’il était sur une belle lancée, le confinement imposé par le gouvernement à la mi-mars l’a motivé à poursuivre ce qu’il avait commencé. « Je me suis fait une routine d’exercices que je faisais régulièrement. J’utilisais différents accessoires trouvés dans la maison pour remplacer ceux que nous avons dans les gymnases. »

Côté nourriture, cette période lui a donné le temps de bien mettre en pratique les trucs appris lors de sa participation au programme ADK. « Les restaurants étaient tous fermés, je n’avais pas d’autre choix que de manger à la maison. J’ai vraiment appris à apprécier cette nouvelle façon de m’alimenter. »

Pour le militaire qui s’était fixé comme objectif de perdre 13 kg (30 livres), le résultat obtenu est tout un succès. Il a bien l’intention de maintenir ses bonnes habitudes et n’a qu’une chose à dire à ses plus jeunes collègues militaires joueurs de basketball : « Tassez-vous, car vous allez voir que je cours pas mal plus vite qu’avant! »



Vous aimeriez lire Servir dans son intégralité ? Cliquez sur ce lien pour accéder à la version PDF (Dernière édition publiée avant la crise de la Covid-19)