Une collecte de charité d’urgence en cours

 
Le journal de la communauté militaire - Garnison Saint-Jean et région de Montréal Contactez-nous    Format PDF

08 juin 2020- Yves BélangerServir

Avec la crise sanitaire de la Covid-19, les demandes de soutien alimentaire effectuées dans les organismes communautaires membres de Centraide ont doublé et même triplé selon les endroits. Face à cette situation, le ministère de la Défense nationale organise une campagne de charité d’urgence.

Au sein de la 2e Division du Canada  (2 Div CA), un blitz de sollicitation est actuellement en cours et ce jusqu’au 12 juin. « Nous sommes choyés », indique le colonel Dave Abboud, commandant du Groupe de soutien de la 2e Division du Canada. « Malgré le confinement, nous continuons d’avoir une stabilité de revenus. Ce n’est pas le cas de tout le monde. Notre situation nous permet d’être généreux au cours de cette situation extraordinaire. » 


Le colonel Dave Abboud, commandant du Groupe de soutien de la 2e Division du Canada. (photo : archives)

Tout comme lors de la Campagne de charité en milieu de travail du gouvernement du Canada (CCMTGC) qui a lieu chaque automne, les donateurs peuvent choisir l’organisme qu’ils souhaitent soutenir. « Les dons seront acheminés rapidement aux organisations qui viennent en aide à la population au cours de cette pandémie. »

Aucun objectif n’a été fixé. « Nous espérons toutefois que les membres du personnel civil et militaire feront à nouveau preuve de générosité. »

Pour donner

Les dons sont acceptés uniquement via Internet à l’adresse https://www.canada.ca/fr/ministere-defense-nationale/campagnes/covid-19/defense-nationale-covid-19-campagne-de-charite-urgence.html 

« Il est important que le code MDN-FAC-BFC Valcartier soit inscrit pour tous les donateurs oeuvrant au sein de la 2e Division du Canada et que les dons soient compilés dans la CCMTGC 2020», conclut le Col Abboud. 

 

Une triste réalité

Voici quelques chiffres publiés par Centraide

- À l’échelle du Québec, 1 personne sur 5 dépend de la Prestation canadienne d’urgence ou de l’assurance-emploi.
- 38 % des Canadiens ont vu leurs revenus diminuer en raison de la crise. 27 % de la population pense être incapable de payer toutes ses factures. 
- Le taux de chômage au Québec est passé de 4,9 % avant la crise à 17 % en avril 2020. 
- Le quart de la population aurait de la difficulté à nourrir sa famille pendant un mois après la fin de l’aide financière. 
- Au Québec, environ 650 000 personnes auraient eu recours à de l’aide alimentaire depuis le début de la crise. Dans la moitié des cas, c’était la première fois. 




Vous aimeriez lire Servir dans son intégralité ? Cliquez sur ce lien pour accéder à la version PDF (Dernière édition publiée avant la crise de la Covid-19)