Déploiement des Rangers canadiens au Nunavik

 
Le journal de la communauté militaire - Garnison Saint-Jean et région de Montréal Contactez-nous    Format PDF

6 avril 2020 - Yves Bélanger, Servir

Le 2e Groupe de patrouilles des Rangers canadiens (2 GPRC) mobilise ses 14 patrouilles de Rangers canadiens au Nunavik le 3 avril 2020 en réponse à une demande de la province de Québec. 40 Rangers seront mobilisés en disponibilité continue et un autre 40 sur appel pour de courtes tâches et ce, tant que leurs présences seront requises et autorisées.

Suite à une entente entre les gouvernements provincial et fédéral, le 2 GPRC a été mandaté pour assister la Régie régionale de la santé et des services sociaux du Nunavik (RRSSSN), lequel relève du Ministère de la Santé et des services sociaux (MSSS) du Gouvernement du Québec. « Les Rangers canadiens appuient le ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec au Nunavik dans la prévention de la propagation de la COVID-19.  Nous sommes fiers de soutenir cette demande du gouvernement du Québec qui a été approuvée par les autorités fédérales.  Les Rangers canadiens possèdent une capacité unique et sont intégrés au sein de leurs communautés », a mentionné le brigadier-général Gervais Carpentier, Commandant de la 2e Division du Canada et de la Force opérationnelle interarmées (Est).

Le lieutenant-colonel Benoit Mainville, commandant du 2e Groupe de patrouilles des Rangers canadiens, explique que le 2 GPRC est en mesure de répondre à cette demande d’aide en déployant ses militaires, les Rangers canadiens, qui sont des résidents permanents des 14 communautés du Nunavik. « Les Rangers canadiens sont des membres de la Force de réserve de l’Armée canadienne et assurent une présence militaire dans les régions éloignées, isolées et côtières du Nord et de la Côte-Nord du Québec pour les Forces armées canadiennes (FAC). Ils fournissent une gamme de services spécialisés dans notre zone géographique d’opération, notamment en répondant rapidement lors de situations d’urgence ou d’opérations de recherche et sauvetage au sol. Je suis fier de nos Rangers et de leur dévouement envers leur communauté. Nos Rangers sauront mettre la main à la pâte et tout faire pour soutenir leur communauté durant cette crise complexe. »

Les tâches effectuées par les Rangers canadiens au Nunavik varieront selon les besoins et l’approbation de la chaîne de commandement. Comme demandé par les responsables de la RRSSSN des communautés, les Rangers prépareront des points de triage afin de faciliter le travail du personnel de santé. « Le bien-être et la sécurité des Rangers et de leur famille sont des préoccupations de première importance pour la chaîne de commandement. Par conséquent, l’Équipement de protection individuelle (EPI) sera distribué aux Rangers impliqués. Avant d’entamer une tâche qui pourrait mettre leur santé à risque, ceux-ci seront formés adéquatement pour savoir comment bien utiliser leur EPI », assure le capitaine Julie Pagé, officier d’affaires publiques du 2 GPRC.

Vous aimeriez lire Servir dans son intégralité ? Cliquez sur ce lien pour accéder à la version PDF.