Le grappling, ça vous intéresse ? 

 
Le journal de la communauté militaire - Garnison Saint-Jean et région de Montréal Contactez-nous    Format PDF

26 février 2020 - Yves Bélanger, Servir

Depuis quelque temps, à la Garnison Montréal, des militaires se réunissent pour pratiquer le grappling, un sport de combat fortement inspiré du jiu-jitsu brésilien. Ils invitent tous les militaires à se joindre à eux pour découvrir cette discipline.  

Le lieutenant-colonel Éric Richard, agent régional de la sécurité du Ministère - Régional (Est), est au nombre des adeptes. Au cours de sa carrière militaire, il a pratiqué le judo, la boxe chinoise et le kung-fu Shao-lin. « À deux occasions, j’ai d’ailleurs remporté la médaille d’or à la Coupe de judo Daniel Hardy. »


Le lieutenant-colonel Éric Richard, agent régional de la sécurité du Ministère - Régional (Est) pratique le grappling depuis quelques années déjà. (Photo : Avr Zamir Muminiar)

C’est au cours des dernières années qu’il est devenu un adepte de grappling. « C’est le lieutenant-colonel Steven Burgess, directeur technique du Military Combatives Grappling Concentration, qui m’a alors initié à ce sport. »

Un bon sport militaire

« Dans le cadre des valeurs et des principes fondamentaux des Forces armées canadiennes (FAC), l’esprit du guerrier représente l'essence du combattant », rappelle-t-il. Tous grades et tous métiers confondus, chacun doit s’engager maintenir un haut niveau de préparation au combat et le grappling est le sport idéal pour y parvenir. 


Deux séances d’entraînement au grappling sont offertes chaque semaine au Centre des sports de la Garnison Montréal. (Photo : Avr Zamir Muminiar)

Cet art martial englobe toutes les techniques des sports de combat, incluant la projection, l’immobilisation et la soumission d'un adversaire dans un combat debout ou au sol, à mains nues. « Personnellement, comme j’avais des lacunes en combat au sol en judo, que j’excellais en projections et que je souhaitais me développer davantage, le grappling s’est avéré tout indiqué pour moi. »

Le militaire explique que la force physique n’est pas essentielle pour pratiquer le grappling. « Tout est question de technique. Ça se passe dans la tête. La force physique n’est qu’un des facteurs entre la défaite et la victoire. » Il avoue avoir beaucoup de plaisir à mettre au tapis de plus jeunes adversaires. « Le plus dangereux lorsque l’on commence à avoir les cheveux gris, c’est que les gens nous croient bons à rien. J’aime bien rappeler aux jeunes que j’aurai 50 ans dans quelques semaines », lance-t-il en riant.


(Photo : Avr Zamir Muminiar)

Deux entraînements par semaine

Actuellement, deux entraînements de grappling ont lieu sur une base hebdomadaire à la Garnison Montréal. « Ces séances de 90 minutes sont données le mardi et le jeudi, à l’heure du lunch. Les personnes intéressées peuvent se présenter en tenue de combat et je les accueillerai en compagnie de Frédéric Lévesque-Gingras, qui travaille auprès de la Police militaire. Il est très expérimenté et agit comme directeur technique. Il assure le volet au sol et moi, celui debout. Après quelques séances seulement, les gens sauront s’ils souhaitent pratiquer de manière récréative ou compétitive. » 

Le Lcol Richard explique que le but de leur groupe est d’offrir, éventuellement, des séances d’entraînement dans les différentes unités de la Force régulière et de la Réserve et de proposer aux unités de la grande région de Montréal et des environs des cliniques avec des compétiteurs de haut niveau. Ils poursuivent aussi l’objectif d’envoyer au minimum trois compétiteurs au prochain Championnat régional de grappling des FAC.


(Photo : Avr Zamir Muminiar)

« Idéalement, nous aimerions avoir autant d’hommes que de femmes, de réguliers que de réservistes. Nous savons qu’il y a quelques combattants de haut niveau au sein de la Réserve et nous voulons qu’ils se joignent à nous afin de former une équipe régionale unie et compétitive », conclut le Lcol Richard.

Vous aimeriez lire Servir dans son intégralité ? Cliquez sur ce lien pour accéder à la version PDF.