Une salle d’entraînement embellie

 
Le journal de la communauté militaire - Garnison Saint-Jean et région de Montréal Contactez-nous    Format PDF

11 décembre 2019 - Yves Bélanger, Servir

Récemment, à la Garnison Saint-Jean, l’équipe environnement du Service de la conservation des ressources a fait installer de magnifiques photos de paysages et d’espèces en péril dans les fenêtres barricadées de la salle de cardio.

Éric Charbonneau, officier environnement du Service de la conservation des ressources du Groupe de soutien de la 2e Division du Canada, explique que les membres de son équipe ont eu l’idée d’installer ces photos lorsqu’ils ont constaté que les fenêtres avaient été condamnées en raison des travaux du nouveau centre sportif. « Nous nous sommes dit que c’était une belle occasion de redonner une vue sur la nature aux gens qui s’entraînent et de les sensibiliser aux espèces en péril qui vivent dans notre région, sur les sites de la Défense. »


Les magnifiques images ont été captées au site d’entraînement Farnham et au champ de tir de Saint-Bruno.

Pour mettre à jour ce projet, la Conservation des ressources est entre autres allée chercher la collaboration d’Yves Desjardins, coordonnateur des installations des Programmes de soutien du personnel (PSP), de l’aviateur Zamir Muminiar et du soldat LKelly-Anne Lepage, techniciens en Imagerie, du caporal-chef Jessye Therrien, superviseur de l’Imagerie Saint-Jean, de Janie Boudreault, graphiste des PSP, et d’Annie Quintal, chef du Centre de production multimédia de l’École de leadership et de recrues des Forces canadiennes. « Je tiens à les remercier tout comme le personnel de l’Unité des opérations immobilières (Québec) – Détachement Saint-Jean et le Service des incendie qui ont permis la réalisation de ce projet. Ils ont fait preuve d’une belle créativité. »

Les photos ont été prises au site d’entraînement de Farnham et au champ de tir de Saint-Bruno, endroits où l’on retrouve un grand nombre d’espères en péril. « Cette sensibilisation s’inscrit dans l’effort actuel de faire connaître le Plan de travail des espèces en péril, signé en mars 2019 par tous les commandants d’établissement et de détachement au Canada », conclut M. Charbonneau.

Notons que ces affiches demeureront en place le temps des travaux de construction. 

Vous aimeriez lire Servir dans son intégralité ? Cliquez sur ce lien pour accéder à la version PDF.