Un hommage aux vétérans décédés

 
Le journal de la communauté militaire - Garnison Saint-Jean et région de Montréal Contactez-nous    Format PDF

6 novembre 2019 - Yves Bélanger, Servir

L’an dernier, Arnold Raymond, un résidant de Sutton, a décidé de rendre hommage à son grand-père ainsi qu’à tous les vétérans décédés en créant un marqueur de pierre tombale faisant mention des années de service des défunts.


Cette idée lui est venue alors qu’il se recueillait sur la tombe de son grand-père, un ancien combattant. « Je me suis rendu compte en me promenant dans les cimetières que rien n’indiquait sur les tombes que la personne décédée avait servi dans les Forces armées canadiennes. » Rappelons qu’il y a plus de 640 000 vétérans enterrés en sol canadien.


Avec ce marqueur de pierre tombale, Arnold Raymond a voulu rendre hommage aux vétérans décédés. (Photo : Facebook)

Arnold Raymond s’est donc mis au travail afin de créer un marqueur. Il en a résulté une feuille d’érable en acier inoxydable poli soutenue par une tige en acier. La silhouette d’un soldat se retrouve au centre de la feuille d’érable ainsi que le slogan Nous nous souviendrons. « Avant de terminer la conception, j’ai demandé la permission à Anciens Combattants Canada d’utiliser une telle image. »

Il a fallu peu de temps pour que le marqueur apposé sur la tombe du grand-père de M. Raymond fasse jaser. Des amis, des collègues et des membres d’autres familles de vétérans lui en ont commandé. « C’est à ce moment que l’idée est venue de créer un site Internet dédié à ce projet. Depuis, j’en ai créé 226 que j’ai remis en échange de dons de 25 $. Les profits sont déposés dans un fonds qui vient en aide aux vétérans partout au pays. »


Arnold Raymond. (photo : Facebook)

À la fin du mois d’octobre la campagne Vets memoria Markers a été officiellement lancée dans les locaux de la Légion royale canadienne de Philipsburg. « C’est cette organisation qui verra à distribuer les profits aux organisations de soutien aux vétérans. »

Pour information : vetsmemorialmarker.ca

Vous aimeriez lire Servir dans son intégralité ? Cliquez sur ce lien pour accéder à la version PDF.