Ingéniosité et expertise démontrées

 
Le journal de la communauté militaire - Garnison Saint-Jean et région de Montréal Contactez-nous    Format PDF

6 novembre 2019 - Yves Bélanger, Servir

Depuis plus d’un an, l’équipe du Centre de mise en service de l’équipement de l’armée (CMSEA) de Montréal travaille d’arrache-pied à l’inspection des nouveaux camions logistiques de poids moyen des Forces armées canadiennes (FAC). L’unité installe également sur certains d’entre eux des cabines avec blindage de protection.


Quelques membres de l’équipe de techniciens de véhicules : sergent Pierre-Olivier Morneau-Marcoux, M. Francis Chagnon, M. Ian Johnson, M. Jimmy Francoeur, M. Jeremy Turmel, et le sergent Manuel Quijano-Vargas. (Photo : courtoisie)

Le sergent Mathieu Naltchayan, technicien en entretien de véhicules et de matériel lourd au CMESA, soutient que jusqu’à maintenant, 101 véhicules et douze remorques sont passés sous les mains de son équipe. Appelés Système de véhicules de soutien moyen (SVSM), ces camions ont pour but de remplacer les véhicules logistiques moyens à roues (VLMR) qui sont en service depuis les années 80. Ils fourniront le transport et le soutien logistique sur le terrain, et assureront le transport de l’équipement et de l’approvisionnement là où on en a le plus besoin, au pays et à l’étranger. « Ils peuvent supporter jusqu’à 9,5 tonnes. »

L’équipe du CMSEA a été confrontée à divers problèmes électriques et de compatibilité sur les nouveaux véhicules. « Nous avons usé de l’ingéniosité de notre personnel pour venir à bout de ces pépins puisque nous n’avions pas encore reçu la documentation et les schémas électriques, ces derniers étant encore au stade de l’écriture. »

Cabines blindées
En plus d’inspecter ces nouveaux véhicules et de prévoir leur entretien régulier, l’équipe a mis beaucoup d’énergie à l’installation de cabines blindées sur une trentaine de ces camions destinés à la flotte opérationnelle des FAC. « C’est une entreprise différente qui a fabriqué ces cabines », précise le Sgt Naltchayan. Son collègue, M. Ian Jonhson, technicien en entretien de véhicules et de matériel lourd, soutient que ce travail a été assez exigeant. 

Les lacunes rencontrées dès les premières installations de cabine ont encore une fois permis au personnel du CMSEA de mettre à profit son expertise. « Nous avons travaillé en coordination avec le responsable du projet afin de permettre la création et la mise à jour des procédures liées au changement de cabine et aux schémas électriques. Ceci a permis d’accélérer la production et d’atteindre les objectifs visés. » Jusqu’à maintenant, 26 cabines blindées ont été installées sur les SVSM. 

Phase 2 
La première phase de travaux étant complétée, les techniciens du CMSEA s’attendent à recevoir près d’une centaine d’autres SVSM. « On pourrait voir le nombre de véhicules MSVS équipés d’une cabine blindée augmenter à 66, tout ceci, en fonction des besoins opérationnels de l’armée », précise le Sgt Naltchayan. 
Bien que certains de ces nouveaux véhicules demeureront à Montréal, plusieurs d’entre eux seront acheminés vers différentes bases des FAC réparties à travers le Canada. D’autres seront envoyés à l’étranger en fonction des besoins opérationnels.

Notons que ces camions sont très polyvalents et disposent d’une impressionnante capacité hors route (8x8). Confortables et spacieux, ils sont simples à conduire. On a pu en voir quelques-uns à l’œuvre au cours des dernières inondations printanières survenues dans la région de Montréal. 

En tout, 1 587 SVSM et 318 remorques ont été commandés par les FAC. L’inspection de ces derniers a été partagée entre les bases des Forces canadiennes d’Edmonton, de Petawawa, de Valcartier et le CMSEA à Montréal.

Vous aimeriez lire Servir dans son intégralité ? Cliquez sur ce lien pour accéder à la version PDF.