C’est le temps des coquelicots

 
Le journal de la communauté militaire - Garnison Saint-Jean et région de Montréal Contactez-nous    Format PDF

24 octobre 2019 - Yves Bélanger, Servir

Depuis le 25 octobre, et ce, jusqu’au 10 novembre, on pourra apercevoir dans certains magasins et lieux publics les bénévoles des différentes filiales locales de la Légion royale canadienne qui remettront des coquelicots en échange de dons.


Chaque année, la Campagne du coquelicot permet à des millions de Canadiens de rendre hommage aux vétérans canadiens et de se souvenir de ceux et celles qui se sont sacrifiés pour défendre les valeurs canadiennes. « Les dons amassés sont versés aux Fonds du coquelicot de la Légion royale canadienne dont le mandat principal est de venir en aide et honorer les vétérans des Forces armées canadiennes », précise Frédérick Lawrence, responsable de la Campagne du coquelicot à la Filiale 79 Richelieu de la Légion royale canadienne (Saint-Jean-sur-Richelieu).


L’usage veut que l’on débute à porter le coquelicot à compter du dernier vendredi du mois d’octobre. (Photo : archives)

Ainsi, dans divers magasins et lieux publics d’un peu partout au pays, il sera possible de se procurer le traditionnel coquelicot. « En plus, dans certains kiosques, nous vendrons aussi divers objets à l’effigie de cette fleur symbolique, dont des bracelets et des épinglettes permettant de mieux fixer les coquelicots sur les vêtements. »

Outre pendant la période du Souvenir, la Légion encourage également le port du coquelicot pour les funérailles d'un vétéran et pour tout événement commémoratif en l'honneur des vétérans disparus. Il n'est pas inapproprié de porter un coquelicot en d'autres temps pour commémorer les vétérans tombés ; c'est un choix individuel de le faire, pourvu que le coquelicot soit porté de manière appropriée.


Vous aimeriez lire Servir dans son intégralité ? Cliquez sur ce lien pour accéder à la version PDF.