Aider son prochain

 
Le journal de la communauté militaire - Garnison Saint-Jean et région de Montréal Contactez-nous    Format PDF

9 octobre 2019 - Yves Bélanger, Servir

Quand on a un travail bien rémunéré nous permettant d’assurer le bien-être de notre famille et de profiter de la vie, on peut oublier que ce n’est pas tout le monde qui a cette chance, et ce, même au Canada. Ce n’est toutefois pas le cas de Sylvie Couillard, agent des finances aux Services techniques du Groupe de soutien de la 2e Division du Canada, à la Garnison Montréal. Depuis sept ans, elle est au nombre des grands donateurs de la Campagne de charité en milieu de travail du gouvernement du Canada (CCMTGC). 


Sylvie Couillard, agent des finances aux Services techniques du Groupe de soutien de la 2e Division du Canada, à Montréal. Photo : courtoisie

Sylvie Couillard croit beaucoup en la jeunesse et c’est pourquoi depuis plusieurs années elle vient en aide à l’organisme Bon Dieu dans la rue, fondé par le Père Emmett Johns. « Je me sens privilégiée d’avoir un bon boulot et une vie agréable. Ma famille a reçu une bonne éducation et a eu des opportunités dans la vie. Je sais que ce n’est pas le cas de tout le monde. »

Peu de gens de son entourage savent qu’elle est au nombre des grands donateurs. « Je suis discrète à ce niveau-là. Toutefois, si on me questionne, je n’hésite pas à expliquer pourquoi je donne et à promouvoir la CCMTGC. »

Bien que la majorité de ses dons soient remis au Bon Dieu dans la rue, Sylvie Couillard donne à diverses autres causes au cours de l’année. « Il y a de nombreuses organisations qui ne peuvent exister sans notre soutien. J’invite les gens à participer en grand nombre cette année à la CCMTGC. »

Les grands donateurs

Chaque année, dans la région Montréal/Saint-Jean, lors de la cérémonie de remise des certificats de participation de la CCMTGC, des jetons (coins) spéciaux sont remis aux grands donateurs en guide de remerciement. Ce que plusieurs ignorent, c’est que c’est grâce au soutien financier de la Caisse Desjardins des militaires. « Depuis plusieurs années, il nous fait plaisir de contribuer à cette cérémonie de reconnaissance », explique Frédéric Dumais,  directeur développement de marché, de l’institution financière. En moyenne, la Caisse Desjardins des militaires investit annuellement 2 500 $ pour la fabrication de ces jetons.

Vous voulez donner ? 

La CCCMTGC, qui se déroule jusqu’au 5 décembre, vous donne l’occasion de soutenir financièrement PartenaireSanté, Centraide du Grand Montréal (au tout autre Centraide au Canada) ou n’importe quel organisme de bienfaisance canadien enregistré. 

Rappelons que cette année, pour les Garnisons Saint-Jean et Montréal, l’objectif s’élève à 220 000 $. 

Vous aimeriez lire Servir dans son intégralité ? Cliquez sur ce lien pour accéder à la version PDF.