Rouler pour la vie

 
Le journal de la communauté militaire - Garnison Saint-Jean et région de Montréal Contactez-nous    Format PDF

25 septembre 2019 - Yves Bélanger, Servir

Le mardi 10 septembre, l’équipe de la Promotion de la santé et du Conditionnement physique des Programmes de soutien du personnel proposaient de pédaler pour la vie dans le cadre de la Journée mondiale de la prévention du suicide. De nombreux membres de l’Équipe de la Défense ont répondu à l’appel et 2 121,36 km ont été parcourus au cours de la journée.

Pour les organisateurs, il était important de rappeler que l’exercice physique est une des meilleures façons de maintenir une bonne santé mentale. « En ce sens, en bougeant régulièrement, on diminue les risques de suicide », a indiqué Marie-France Brunelle, spécialiste à la Promotion de la santé, quelques minutes avant la séance de spinning qui a eu lieu à l’heure du lunch, à la Garnison Saint-Jean.


Anne-Marie Branco, monitrice en conditionnement physique et Marie-France Brunelle, spécialiste de la Promotion de la santé, en compagnie des participants de la séance de spinning à la Garnison Saint-Jean. (Photo : Yves Bélanger)

D’autres séances de spinning ont également eu lieu au cours de la journée à la Garnison Montréal, au Collège militaire royal de Saint-Jean, dans les locaux du 34e Groupe-brigade et de la Gestion des systèmes d’armes du CF-18 – Détachement Montréal à Mirabel, ainsi qu’au site d’entraînement de Farnham. 

Ceux et celles qui roulaient à vélo au cours de la journée étaient aussi invités à faire parvenir leur kilométrage aux responsables de l’activité. C’est le cas du caporal Vincent R. Turgeon, qui se trouve actuellement en formation en cours d’emploi (OJT) au 438e Escadron tactique d’hélicoptères. Il a pédalé une distance de 21 km pour se rendre au boulot, un trajet qu’il fait deux fois par semaine. « Il pleuvait en fin de journée, je ne suis donc pas revenu sur ma bicyclette, sinon, j’aurais fait 42 km. »


Des participants de la Garnison Montréal. On reconnait à l’arrière, au centre, le lieutenant-colonel Mathieu Dallaire, commandant du Service des opérations du Groupe de soutien de la 2e Division du Canada. (Photo : courtoisie)

En tout, 2 121,36 km ont été parcourus. « En moyenne, chacun a pédalé entre 10 et 35 km », précise Mme Brunelle. Ce kilométrage sera acheminé à l’Association internationale de prévention du suicide qui l’ajoutera au total des distances parcourues un peu partout sur la planète.

Rappelons que le suicide compte parmi les 20 principales causes de décès dans le monde pour les personnes de tous âges. Chaque année, il y a 800 000 suicides, soit un décès toutes les 40 secondes. La majorité (75 %) de ceux-ci se produit dans les pays à revenus faibles et intermédiaires. 


Vous aimeriez lire Servir dans son intégralité ? Cliquez sur ce lien pour accéder à la version PDF.