ESPÈCE EN PÉRIL : Goglu des prés

 
Le journal de la communauté militaire - Garnison Saint-Jean et région de Montréal Contactez-nous    Format PDF

CLICK HERE TO ACCESS THE ENGLISH VERSION

12 septembre 2019,  
Franck Sirieix - Service conservation des ressources, Groupe de soutien de la 2e Division du Canada

Le goglu des prés a élu domicile sur les sites d’entraînement de Saint-Élie d’Orford et de Saint-Bruno. Cette espèce est protégée par la Loi sur les espèces en péril. En tant que membre des Forces armées canadiennes ou employé du ministère de la Défense nationale, vous avez la responsabilité de la protéger. 

Principales menaces qui pèsent sur lui 


1. la mortalité accidentelle liée aux activités qui détruisent les nids et tuent les adultes
2. la perte et la dégradation de l’habitat?(conversion des cultures fourragères en cultures intensives de grains et autres cultures en rangs)
3. la fragmentation de l’habitat, augmentant le taux de prédation  
4. l’utilisation des pesticides



Imputabilité


Nous devons respecter les lois environnementales, car nous sommes tous imputables.  

Faites preuve de diligence raisonnable

1. Mettez en place les mesures d’atténuation recommandées par les officiers environnement pour minimiser les impacts sur le goglu des prés et ses habitats
2. Lorsque vous fauchez :
     a. retardez le plus possible la fauche des champs?(pas avant le15 août)
     b. conservez quelques hectares exempts de fauche
     c. commencez la fauche du foin à partir de l’intérieur du champ puis vers l’extérieur
     d. utilisez une barre d’effarouchement à l’avant de la machinerie
     e. évitez de faucher la nuit

Taille : moyenne  18 cm

Poids :  42 g  

Plumage : brun et chamois, dessous du corps est blanc, rayé de larges bandes chamois, gris et brun

Présence : arrive au Québec dès le début mai et reste jusqu’au début septembre

Alimentation : menu mixte (insectes et graines)

Habitat : prairies humides, tourbières herbacées, champs abandonnés, prairies à herbes hautes, cultures sans labour, petits champs de grains, sites d’exploitation minière à ciel ouvert restaurés

Portée : entre 3 à 7 œufs, mi-mai et juin. Nids construits au sol, à la base de plantes à larges feuilles

Prédateurs : busard Saint-Martin, hibou des marais, corneille d’Amérique, goéland à bec cerclé, raton laveur, mouffette rayée, renard roux, chat domestique, écureuil et serpent


Vous aimeriez lire Servir dans son intégralité ? Cliquez sur ce lien pour accéder à la version PDF.

September 12th 2019 - Yves Bélanger, Servir


SPECIES AT RISK: Bobolink 


Article written by Franck Sirieix - Resource Conservation Services, 2nd Canadian Division Support Group

Bobolinks are present at the Saint-Élie d’Orford[KF1] and Saint-Bruno training centres. This bird species is protected under the Species at Risk Act. As a member of the Canadian Armed Forces or an employee of the Department of National Defence, it is your responsibility to protect it. 

Main threats to this bird 


1. accidental mortality resulting from activities that destroy nests and kill adult birds
2. habitat degradation and loss (conversion of forage crops to intensive cultivation of grains and other row crops)
3. habitat fragmentation, which increases predation rates  
4. pesticide use



Accountability 


We have to comply with the environmental laws, as we are all accountable. 

Exercise due diligence

1. Implement the mitigation measures recommended by the Environment Officers to reduce the impacts on Bobolinks and their habitat.
2. For mowing activities:
     a. Delay mowing of fields for as long as possible (not before 15 August).
     b. Leave a few hectares unmown.
     c. When mowing hay, start in the middle of the field and work toward the edges. 
     d. Mount a flushing bar on the front of the machine.
     e. Avoid mowing at night.

Size: Average length ? 18 cm 

Weight:  42 g  

Plumage:
The male is black on the underside and has white markings on the wings and tail and a warm buff-coloured patch on the back of the head. The female is a paler buff colour overall, with dark brown streaks.

Presence: Arrives in Quebec in early May and stays until early September.

Food: Mixed diet of insects and seeds.

Habitat: wet meadows, herbaceous peatlands, old fields, tall-grass prairie, no-till cropland, small grain fields, restored-surface mining sites.

Brood: 3 to 7 eggs, mid-May and June. Nests constructed on the ground at the base of large-leaved plants.

Predators: Northern Harrier, Short-eared Owl, American Crow, Ring-billed Gull, Raccoon, Striped Skunk, Red Fox, domestic cats, squirrels and snakes.


Would you like to read Servir in its entirety? Click here to access the PDF.