De l’aide pour les victimes d’inconduite sexuelle

 
Le journal de la communauté militaire - Garnison Saint-Jean et région de Montréal Contactez-nous    Format PDF

12 septembre 2019 - Yves Bélanger, Servir

Récemment le Centre d’intervention sur l’inconduite sexuelle (CIIS) a lancé la première phase de son nouveau programme de coordination de l’intervention et du soutien (CIS). 


Celle-ci permet aux membres des Forces armées canadiennes (FAC) qui ont été affectés par de l’inconduite sexuelle d’avoir accès aux services d’un coordonnateur qui offrira le soutien et l’aide nécessaires et ce, jusqu’à ce que ces services ne soient plus requis, que les militaires retirent leur consentement ou qu’ils passent à des services civils.



« Il a toujours été une priorité pour le CIIS de fournir les meilleurs services de soutien possible aux membres des Forces armées canadiennes qui ont été affectés par de l’inconduite sexuelle. Ce nouveau programme est conforme aux pratiques exemplaires dans le domaine du soutien aux personnes affectées, et c’est quelque chose qu’elles ont demandé. Je suis fière que le CIIS puisse commencer à offrir ce service élargi », a déclaré le Dr. Denise Preston, directrice générale du Centre d’intervention sur l’inconduite sexuelle, au ministère de la Défense nationale.

La mise en œuvre de ce nouveau programme donne entre autres l’occasion au CIIS de réaffirmer sa priorité de veiller à ce que les militaires soient bien appuyés, comme le souligne la politique de défense Protection, Sécurité, Engagement. De plus, le CIS appuie directement les changements apportés par le projet de loi C-77 afin de moderniser le système de justice militaire, qui a reçu la sanction royale en juin 2019, en cherchant de meilleures façons d’appuyer les membres des FAC affectés par de l’inconduite sexuelle. 

Pour joindre le Centre d’intervention sur l’inconduite sexuelle : 1-844-750-1648

Vous aimeriez lire Servir dans son intégralité ? Cliquez sur ce lien pour accéder à la version PDF.