Une zone de combat urbain permanente

 
Le journal de la communauté militaire - Garnison Saint-Jean et région de Montréal Contactez-nous    Format PDF

12 septembre 2019 - Yves Bélanger, Servir

Il y a du nouveau au site d’entraînement de Farnham. On vient d’y aménager une installation de combat en zone urbaine de niveau III. D’une superficie de 5 000 mètres carrés, celle-ci permettra aux différentes unités de réserve de la région d’avoir un site permanent pour la tenue de leurs différents exercices.


Les maisons ont été construites en fonction des besoins opérationnels des exercices militaires. Photo : Avr Zamir Muminiar – Imagerie Saint-Jean

Construite par Germain Construction inc. au coût de 1,4 million $, la nouvelle zone recrée un quartier résidentiel. On y retrouve les répliques de cinq maisons unifamiliales d’un, deux ou trois étages. « Régulièrement, les réservistes tiennent des exercices de combat en milieu urbain. Pour ce faire, ils doivent louer des locaux vacants correspondant à leurs besoins. Pour faciliter leur tenue, la chaîne de commandement du 34e Groupe-brigade du Canada souhaitait l’aménagement de cette zone de combat permanente », indique l’adjudant Patrick Beaudoin, officier contrôleur adjoint des Champs de tir et secteurs d'entraînement Farnham.

Dans quelques mois, les réservistes auront accès à ce nouveau site permanent. Les maisons y ont été construites pour répondre aux besoins opérationnels des exercices militaires. « Certaines ont des portes conçues pour effectuer des brèches. Certaines maisons sont également reliées par des tunnels. »

Bien entendu, l’implication du personnel militaire a été très importante dans la création de cette zone afin qu’elle réponde aux besoins spécifiques. « L’équipe de la Conservation des ressources s’est également impliquée dans l’aménagement de ce projet, notamment dans le choix de l’emplacement pour s’assurer que les impacts sur l’écosystème soient minimaux », précise l’Adj Beaudoin.

Encore quelques semaines de travaux

Pour le moment, le site est toujours géré par l’entrepreneur qui doit y effectuer quelques ajustements afin que le site réponde aux règles de sécurité exigées a expliqué Francis Fortier, gestionnaire de projets au Détachement des opérations immobilières (Saint-Jean). Une fois qu’elle aura les clés de cette nouvelle zone de combat urbain en main, l’équipe des Champs de tir et secteurs d'entraînement Farnham gérera la location et l’entretien des lieux.

L’Adj Beaudoin termine en soutenant qu’en plus des unités de réserve de la région, divers corps policiers civils ont démontré de l’intérêt envers ce site pour y tenir des exercices. « Un coût de location des lieux sera établi. » Notons que lors de la tenue d’exercices, la présence d’un instructeur qualifié en combat en zone urbaine sera exigée des différents locateurs.

Vous aimeriez lire Servir dans son intégralité ? Cliquez sur ce lien pour accéder à la version PDF.