Programme Carcajou : une première cohorte de finissants

 
Le journal de la communauté militaire - Garnison Saint-Jean et région de Montréal Contactez-nous    Format PDF

14 juillet 2019 - Édouard Dufour, Journal Adsum

La cérémonie de clôture de la première édition du programme Carcajou s'est déroulée le 9 août au bâtiment CSEM-3 de la Base Valcartier. Seize jeunes ont accompli avec succès le programme visant à jumeler les enseignements de la culture autochtone à ceux de la qualification militaire de base des réservistes.

La cérémonie s'est déroulée en présence du major-général Jocelyn Paul, commandant sortant de la 4e Division du Canada et membre des Premières Nations le plus haut gradé de l’Armée canadienne. « Le programme Carcajou est taillé sur mesure pour nos jeunes et nous en sommes très fiers ! », a d’abord déclaré le Mgén Paul. « Peu importe d’où nous venons et quelles sont nos racines familiales, il est important de pouvoir s’accrocher à certaines valeurs. Certains jeunes ne connaissent pas nécessairement leurs racines culturelles. Le programme Carcajou les met en présence de coutumes et de traditions. » Le Mgén Paul a poursuivi en s’adressant aux finissants : « Vous formez la première cohorte du programme ! Certains de vous prendront des chemins différents. Soyez cependant assurés que vous demeurerez amis pour la vie. Vous deviendrez les leaders de demain ! Nous avons semé une graine avec vous et nous espérons qu’elle va germer ». Le Mgén Paul a finalement rappelé l’importance du volet militaire du programme Carcajou en mentionnant qu’il permet de doter les candidats de la discipline et de l’encadrement nécessaires à leur succès.

Mckenzie Vollant et Francis Fleury ont développé de forts liens d’amitié au cours du programme Carcajou. (Photo : Édouard Dufour, journal Adsum)

Finissants heureux


Mckenzie Vollant et Francis Fleury ont tous les deux récemment terminé le programme Carcajou. Les deux jeunes hommes sont satisfaits de leur expérience. « J’ai découvert une nouvelle passion ! Ma détermination augmentait à chaque semaine du cours », explique Francis Fleury, qui souhaite maintenant entreprendre son cours de qualification militaire de base afin de devenir fantassin. 


Les finissants et le personnel qui les a accompagnés. (Photo : Édouard Dufour, journal Adsum)

« J’ai amélioré la gestion de mon temps et j’ai aussi beaucoup aimé travailler en équipe ! Je veux obtenir mon diplôme d’études secondaires et un jour devenir officier », mentionne pour sa part Francis Fleury. Les deux diplômés soulignent avoir grandement apprécié les enseignements concernant la fabrication d’un tipi ainsi que la danse et la musique traditionnelles. Ils affirment tous les deux qu’ils n'oublieront pas de sitôt le difficile parcours du combattant, une piste à obstacles située près du Camp Vimy, à la Base Valcartier. Tous les finissants de cette première cohorte du programme Carcajou prévoient garder contact !


Vous aimeriez lire Servir dans son intégralité ? Cliquez sur ce lien pour accéder à la version PDF.