Les PSP en visite au Centre de tri

 
Le journal de la communauté militaire - Garnison Saint-Jean et région de Montréal Contactez-nous    Format PDF

14 août 2019 - Yves Bélanger, Servir

Le 31 juillet, des membres des Programmes de soutien du personnel (PSP) ont eu l’opportunité de visiter le nouveau Centre de tri de la Garnison Montréal, opéré par la section Réparation et Disposition de l’Approvisionnement Montréal, qui relève des Services techniques du Groupe de soutien de la 2e Division du Canada.

Initiée par Jean-François Bernard, gestionnaire du Conditionnement physique, des Sports et des Loisirs, à la Garnison Montréal, cette visite avait pour but de faire connaitre le nouveau centre et le travail phénoménal qui a été fait afin de le mettre sur pied. « Je voulais aussi faire comprendre aux employés que la récupération et les bonnes pratiques environnementales, c’est l’affaire de tous. » 


L’équipe des PSP de Montréal a pu découvrir le Centre de tri de la Garnison Montréal, inauguré en décembre 2018. (Photo : courtoisie)

L’équipe des PSP a été reçue par le responsable de la section Réparation et Disposition, Robert Picard, et son adjoint, le caporal-chef Mario Critchley. « Ce sont eux qui nous ont fait faire la tournée. » M. Bernard avoue avoir été impressionné par le travail effectué par cette section. « Elle est devenue un modèle d’exemple corporatif à suivre quand on parle de disposition, de triage, de recyclage et de revente au public de matériel pouvant encore servir. »

L’équipe des PSP a pu bénéficier de l’expertise et des explications sur le transit des matières et sur ce qui se passe avec celles-ci lorsque le centre en dispose. M. Bernard explique qu’il a été étonné d’apprendre qu’en 2009, environ 40 000 $ de matériel était revendu au public alors qu’aujourd’hui, le chiffre de revente est de 168 000 $. « Nous avons vraiment eu droit à une heure passionnante avec des gens dédiés et engagés pour leur travail. »

Rappelons que le centre de tri de la Garnison Montréal est une réalisation historique au sein des Forces armées canadiennes. Le projet permet de réaliser une réduction de 70 % des déchets enfouis, évitant à la fois des frais pour faire vider les conteneurs, ou des frais de rachat de matériel maintenant réutilisable, tout en augmentant la qualité des procédures d’aliénation du matériel.

Les articles détournés des centres d’enfouissement bénéficient d’une deuxième vie s’ils peuvent retourner dans le système ou être vendus au public. Ils génèrent des économies qui aident à assumer une partie des frais de disposition, sans compter les frais inhérents à la contamination ou à la perte des articles qui peuvent être vendus ou réutilisés. 

Pour des questions reliées au centre de tri, il est possible de contacter Robert Picard au 514 252-2777, poste 2477.

Vous aimeriez lire Servir dans son intégralité ? Cliquez sur ce lien pour accéder à la version PDF.