Deux Rangers ont veillé sur le Soldat inconnu

 
Le journal de la communauté militaire - Garnison Saint-Jean et région de Montréal Contactez-nous    Format PDF

14 août 2019 - Yves Bélanger, Servir

Chaque année, du 9 avril au 10 novembre, des membres des Forces armées canadiennes montent la garde à la tombe du Soldat inconnu, sur la place de la Confédération, à Ottawa. On les appelle des sentinelles. Cet été, deux membres du 2e Groupe de patrouilles des Rangers canadiens (2 GPRC), le caporal-chef Alain Brodeur, de la patrouille des Îles de la Madeleine et le Ranger Levi Aculiak, de la patrouille de Inukjuak, ont eu la chance de tenir ce rôle.

Les deux hommes ont vécu cette expérience du 18 au 25 juin. Interrogé à ce sujet, le Cplc Brodeur avoue avoir sauté sur l’occasion d’assumer le rôle de sentinelle. « Pour moi, c’est une marque de reconnaissance pour tous ceux qui ont participé à des conflits armés. »


Le caporal-chef Alain Brodeur et le Ranger Levi Aculiak, alors qu’ils étaient en fonction à  la tombe du Soldat inconnu. (Photo : courtoisie)

Il dit avoir adoré son expérience qui n’a pas toujours été des plus faciles. « Le plus difficile pour moi, c’était vraiment les moments où nous devions effectuer la drill et surtout, de me synchroniser avec mon coéquipier. »

Au cours des trois dernières années, le Cplc Brodeur a participé à diverses activités organisées par le 2 GPRC. En 2017, il était entre autres au nombre des membres de l’exercice AQIKGIK, une expédition de motoneige de plusieurs milliers de kilomètres vers les communautés autochtones du Nord-Du-Québec et de la Basse-Côte-Nord qui visait à souligner le 70e anniversaire des Rangers canadiens. « L’été dernier, je faisais partie du groupe de sept Rangers et quatre militaires du 2 GPRC qui ont effectué la Marche de Nimègue. »

Rappelons que la tombe du Soldat inconnu rend hommage aux Canadiens ayant servi lors des deux guerres mondiales, ainsi qu’à ceux qui ont contribué à la longue tradition d’excellence militaire du Canada jusqu’à nos jours. La présence des sentinelles vise à sensibiliser le public au fait que la tombe du Soldat inconnu doit être traitée avec dignité et respect

Vous aimeriez lire Servir dans son intégralité ? Cliquez sur ce lien pour accéder à la version PDF.