Un nouveau centre sportif de 47 millions $

 
Le journal de la communauté militaire - Garnison Saint-Jean et région de Montréal Contactez-nous    Format PDF

11 juillet 2019 - Yves Bélanger, Servir

Plusieurs ont pu remarquer les travaux en cours derrière la Méga de la Garnison Saint-Jean, tout juste à côté des travaux du futur Pavillon académique de l’École de leadership et de recrues des Forces canadiennes (ELRFC). Ce sont ceux du nouveau Centre sportif de la Garnison Saint-Jean, un projet de 47,4 millions $ qui devrait être accessible au public à l’automne 2021.


Caroline Lepage, de l'équipe du Sous-ministre adjoint (Infrastructure et environnement); adjudant-maître Claude Bélisle, de l’École de leadership et de recrues des Forces canadiennes (ELRFC); Karine Thibault, gestionnaire supérieur des PSP - région Montréal; Jean Rioux, député de Saint-Jean; lieutenant-colonel Guillaume Tremblay, commandant de l’ELRFC; colonel Stéphane Boucher et colonel Dave Abboud, respectivement commandant sortant et désigné du Groupe de soutien de la 2e Division du Canada; colonel Andrew Atherton et premier maître de 1re classe Daniel Campbell, de l’Académie canadienne de la défense; et Michel Pierre, de l'équipe du Sous-ministre adjoint (Infrastructure et environnement).
(Photo : Avr Zamir Muminiar – Imagerie Saint-Jean)


Présents à l’inauguration officielle, le colonel Stéphane Boucher, alors commandant du Groupe de soutien de la 2e Division du Canada et le député fédéral de Saint-Jean, Jean Rioux, ont indiqué que ces travaux permettront de tripler les installations sportives déjà existantes à la Garnison Saint-Jean. « Le budget accordé comprend également la rénovation des installations existantes », a précisé le député Rioux.

Le nouveau bâtiment sera d’une superficie de 10 000 pieds carrés. « Il comprendra entre autres un gymnase, diverses salles d’entraînement, des salles de cardiovélo (spinning), des bureaux et des vestiaires », a mentionné M. Rioux. Il a rappelé que cette construction représente une opportunité économique pour les entrepreneurs de la région puisque 200 emplois seront créés pour la durée des travaux.

Pour sa part, le col Boucher s’est dit très heureux que soient amorcés les travaux de ce nouveau centre sportif qui permettra de bonifier les services offerts aux nombreux candidats de l’ELRFC. « Cette année, nous en avons accueilli 5 000 et l’an prochain, nous espérons hausser ce nombre à 6 000 candidats. »
Un bâtiment environnemental

Le député Rioux a assuré que le nouveau centre sportif respecterait les normes environnementales. À l’extérieur, on y retrouvera des bornes de recharges électriques pour les véhicules. « Le bâtiment sera doté d’un système de chauffage et de climatisation écoénergétique. En plus, tout l’éclairage sera effectué à l’aide d’ampoules à diodes électroluminescentes (DEL). »

Vous aimeriez lire Servir dans son intégralité ? Cliquez sur ce lien pour accéder à la version PDF.