Place aux étudiants

 
Le journal de la communauté militaire - Garnison Saint-Jean et région de Montréal Contactez-nous    Format PDF

11 juillet 2019 - Yves Bélanger, Servir

Si vous circulez dans les bâtiments de la Base Valcartier, de la Garnison Montréal et principalement de la Garnison Saint-Jean, vous avez sûrement croisé de nouveaux visages. Il est fort probable qu’il s’agisse de l’un des 46 étudiants actuellement en poste dans le cadre du projet étudiant du Groupe de soutien de la 2e Division du Canada (GS 2 Div CA). Ce projet a été initié il y a quelques mois par le colonel Stéphane Boucher, alors commandant du GS 2 Div CA.


Le colonel Stéphane Boucher, alors commandant du Groupe de soutien de la 2e Division du Canada, en compagnie de trois étudiants embauchés pour l’été, Catherine Hébert, Javier Benitez et Mélissa Plante. (Photo : Yves Bélanger)

Dans le cadre de la directive publiée le 8 novembre 2018, le Col Boucher mentionnait que, depuis son arrivée en poste en juillet 2017, il avait constaté les nombreux défis que représente le recrutement au sein de la fonction publique. Afin de remédier à cette situation, il a demandé et reçu l’appui du commandant de la 2e Division de Canada afin de procéder à l’embauche de 60 étudiants et ce, tout au long de l’exercice financier 2019-2020. 

Le but du projet est, bien entendu, de combler les besoins des différentes sections, mais également de faire découvrir la fonction publique et surtout le ministère de la Défense nationale à ces futurs diplômés. Des résultats se font déjà sentir à ce sujet. « Déjà deux étudiants m’ont fait part de leur désir de faire carrière chez nous », indique Mme Brigitte Laviolette, officier de gestion des ressources humaines civiles au GS 2 Div CA.

Parmi les étudiants embauchés, 23 l’ont été via le Programme de stages d’enseignement coopératif et d’internat (COOP) en provenance majoritairement du Cégep Saint-Jean-sur-Richelieu et 16 via le Programme fédéral d’expérience de travail étudiant. « Huit étudiants ayant déjà travaillé chez nous l’an dernier ont répété l’expérience cette année », précise Mme Laviolette.

Les étudiants œuvrent dans les différentes unités du GS 2 Div CA. Le plus grand nombre d’entre eux, soit 17, sont affectés au Service des technologies de l’information. « Nous en avons également 10 aux Services techniques, sept aux Services au personnel, cinq au Service conservation des ressources, cinq aux Services corporatifs et deux au Service des opérations », indique Mme Laviolette.

De retour l’an prochain

Actuellement, la majorité des étudiants embauchés se trouvent à la Garnison Saint-Jean. « Il y en a toutefois cinq à la Base Valcartier, 15 à la Garnison Montréal et un au site de Saint-Hubert. Étant donné qu’il s’agissait d’un projet pilote, nous avons préféré concentrer les embauches au même endroit. Toutefois, l’an prochain, l’intention est d’étendre le projet à tous les sites et garnisons desservis pas le GS ». Mme Laviolette poursuit en soutenant que les opportunités d’emplois seront également élargies au cours du prochain exercice financier. « Nous aimerions bien, par exemple, aller recruter un étudiant du Conservatoire de musique pour l’intégrer à la Musique du Royal 22e Régiment ».

Mme Laviolette termine en indiquant que d’autres embauches pourraient avoir lieu d’ici le 31 mars 2020. L’Équipe tente présentement d’établir un partenariat avec des écoles professionnelles de la région de Saint-Jean et de concert avec l’équipe de recrutement du Sous-ministre adjoint (Ressources humaines – Civils)

Une expérience enrichissante

Servir a récemment rencontré deux participants du Projet étudiants du GS 2 Div CA. Pierre-Alexandre Desrosiers travaille cet été au Centre de libération à la Garnison Saint-Jean. Pour lui, l’acclimatation au milieu militaire n’a pas été trop difficile. « Mes deux parents sont militaires. C’est un milieu que je connais très bien », lance-t-il en riant. Celui-ci, qui étudie présentement en politique appliquée et en développement international, avait pour objectif de venir chercher de l’expérience en administration, notamment au niveau organisationnel. « Je suis content, car ce que je vais acquérir comme expérience me sera fort utile dans le développement de ma carrière ». 

Quant à lui, Jean-Philippe Chartier effectue des études en informatique. Il souhaitait voir comment cela se déroule dans ce domaine au sein de la fonction publique. Il avoue être agréablement surpris par son passage au Service des technologies de l’information. « J’ai travaillé à divers endroits dans le secteur privé et je trouve que le climat de travail ici est beaucoup plus sain. J’aimerais bien poursuivre le travail ici une fois le projet terminé ». 

Des capsules seront publiées dans les éditions à venir. Ces dernières permettront de suivre le parcours de quelques-uns des étudiants qui participent au projet durant l’été.

Vous aimeriez lire Servir dans son intégralité ? Cliquez sur ce lien pour accéder à la version PDF.