Le CMSEA part à l’aventure

 
Le journal de la communauté militaire - Garnison Saint-Jean et région de Montréal Contactez-nous    Format PDF

11 juillet 2019 - Adjudant Étienne Simard, commandant du peloton des communications, CMSEA

Du 11 au 14 juin dernier, 16 membres du Centre de mise en service de l’équipement de l’Armée (CMSEA) ont participé à l’Opération MONTAGNARD, un entraînement par l’aventure d’une durée de quatre jours qui s’est déroulé au parc national du Mont-Tremblant. 

Ce type d’entraînement vise à permettre aux participants de se surpasser tant physiquement que mentalement, tout en favorisant l’esprit d’équipe au sein de l’unité. Cette opération comportait différentes activités telles que la marche en montagne, le canoë et l’escalade. Le groupe devait également créer un bivouac autosuffisant pour la durée de l’opération.

Jour 1 : ascension du Pic Johannsen 

Après avoir fait leur arrivée au lot des Colons du secteur Monroe et débuté l’aménagement du bivouac, les troupes ont en enfilé leurs chaussures de marche. Dans les meilleures conditions, cette randonnée en montagne de 14 km, sur une dénivellation de 595 m, dure environ six heures. Cependant, le terrain détrempé et les essaims de moustiques n’ont pas facilité la tâche à nos valeureux participants qui ont, en tout et partout, parcouru plus de 20 km cette journée-là.


Une partie des participants, à la fin du parcours ferré (via ferrata). De gauche à droite, à l’avant : caporal Raphaël Robert et caporal Arthur Wozniak. Au centre : adjudant Étienne Simard, sergent Steve Bolduc, soldat Patrice Laforest et caporal Jeremy Sciotto. À l’arrière : capitaine Sébastien Richard. (Photo : Adj Étienne Simard)

Jour 2 : randonnée en canoë sur la rivière du Diable 

Dame nature étant au rendez-vous, cette descente de 12 km sur une rivière plutôt calme s’est avérée beaucoup plus relaxante que l’expédition de la journée précédente ! Entourées de nature, les troupes ont profité du calme et de la compagnie des cerfs de Virginie qui se baladaient sur les rives. 

Jour 3 : via ferrata

L’assemblée a dû relever le défi de progresser de façon sécuritaire sur une paroi rocheuse. Accompagnés d’un guide, les braves ont franchi les 500 premiers mètres de ce parcours ferré en se déplaçant sur des poutres et passerelles, jusqu’à un point de repos. C’est à ce moment que la moitié des participants ont su qu’ils n’étaient pas faits pour les hauteurs ! Les autres ont poursuivi le périple sur 1 800 m, jusqu’à atteindre le plus haut sommet du mont La Vache Noire. Leur récompense : une magnifique vue sur le massif du mont Tremblant et les méandres de la rivière du Diable. 

Jour 4 : retour au bercail

La pluie était au rendez-vous au matin du départ et le bivouac a vite été démonté. Après avoir déchargé les véhicules à la Garnison Montréal, tous ont pris le chemin de la maison pour un repos bien mérité.
Planifiée et organisée en grande partie par le caporal-chef David Vincart-Garand, technicien en armes, l’opération a été un franc succès. Les membres du CMSEA peuvent être fiers de ce qu’ils ont accompli et ils attendent déjà la prochaine occasion de se surpasser !

Vous aimeriez lire Servir dans son intégralité ? Cliquez sur ce lien pour accéder à la version PDF.