Lancement de mesures pour maintenir et accroître le niveau d’expérience du personnel de l’ARC 

 
Le journal de la communauté militaire - Garnison Saint-Jean et région de Montréal Contactez-nous    Format PDF

CLICK HERE TO ACCESS THE ENGLISH VERSION
11 juillet 2019 - Lieutenant-général Al Meinzinger, commandant de l’Aviation royale canadienne

Le chef d’état-major de la défense a récemment lancé l’« opération EXPERIENCE », qui prescrit aux Forces armées canadiennes (FAC) de prendre immédiatement des mesures afin de stabiliser et d’accroître rapidement le niveau d’expérience des pilotes. Ces mesures s’inscrivent dans un plan d’action plus large à l’échelle de l’Aviation royale canadienne (ARC), l’« opération TALENT », qui porte sur la qualité de vie et la qualité de service de tous les membres de notre personnel et de leur famille. Il touche notamment au recrutement, à la formation, à l’intégration et à l’emploi de notre personnel.  


Bien que ces deux directives aient été publiées séparément, rassurez-vous, elles portent sur deux aspects d’un seul problème et nous prendrons des mesures qui découleront de chacune de manière harmonieuse, complémentaire et globale.


(Photo : Cpl Désirée Thomas-Bourdon)

Ensemble, ces mesures revêtent un caractère vital compte tenu du niveau sans précédent de la concurrence mondiale pour les compétences de pilote, de technicien, de spécialiste en aviation hautement qualifié et de personnel de soutien. Nous risquons de perdre l’expérience considérable de notre personnel supérieur et, par conséquent, notre capacité d’assurer le mentorat et la formation des nouveaux aviateurs, ainsi que de leur transmettre les connaissances nécessaires, autant de choses essentielles afin de les préparer à mener des opérations avec efficacité. 

Si nous n’agissons pas afin de stabiliser nos niveaux de personnel d’expérience, la capacité de l’ARC de s’acquitter de ses opérations en souffrira davantage. Toutefois, accroître l’enrôlement et la formation ne suffit pas. Nous devons favoriser l’établissement d’un milieu dans lequel la qualité de vie et la qualité de service de l’ARC font en sorte que rester en poste présente plus d’avantages que d’inconvénients pour les membres de notre personnel.  

Il s’agit d’un problème complexe qui nécessite des solutions également complexes. Nous travaillons à élaborer plusieurs solutions en vue d’alléger la situation. Nous en adopterons quelques-unes rapidement, mais d’autres, il faut que vous le sachiez, pourraient prendre de cinq à sept ans avant de voir le jour.

Nous constatons déjà des progrès dans le processus de création d’un nouveau métier de technicien de soutien des opérations aériennes (Force de réserve), qui vise à augmenter les capacités de protection de la force, ainsi qu’à soutenir les activités d’entretien des aéronefs et de recherche et de sauvetage, ce qui permettra aux techniciens en aviation et en recherche et en sauvetage hautement qualifiés de se concentrer sur leurs responsabilités principales. Nous commencerons à accepter les candidatures pour ce métier dès cet été. Nous procédons également à la planification nécessaire à l’établissement d’un poste d’officier des opérations aériennes (Force régulière), qui portera, lui, sur les activités qui ne sont pas liées au vol, permettant ainsi à plus de membres du personnel de rejoindre les équipages sur la piste. Parmi les mesures à prendre très prochainement figurent la modification de la politique de libération restreinte et la prolongation de la première période de service aérien à un minimum de quatre ans. Consultez la fiche de renseignements (« Les mesures portant sur la qualité de vie et la qualité de service » sur le site web www.rcaf-arc.forces.gc.ca/fr) pour connaître d’autres mesures.

Vous aurez l’occasion d’en apprendre plus sur les deux opérations lors de futures assemblées générales qui se tiendront près de chez vous. Nous vous ferons également parvenir une « trousse d’outils » par l’intermédiaire de la chaîne de commandement ; celle-ci sera utile aux dirigeants à tous les niveaux. Par ailleurs, nous créerons une page intranet où vous trouverez les dernières nouvelles sur les progrès accomplis au sujet de chacune des mesures. Entre-temps, je vous invite à lire le prochain numéro de PERSpectives (http://rcaf.mil.ca/fr/d-air-pers-strat/perspectives/rcaf-perspectives.page), qui traitera plus en profondeur de notre plan pour l’avenir. 

Tout au long de notre travail afin de faire en sorte que l’ARC puisse rester en mesure d’exercer une puissance aérienne et spatiale avec efficacité au nom des FAC et du gouvernement du Canada, je vous encourage à vous informer, à contribuer aux efforts et à toujours garder à l’esprit notre devise : Telle est la voie vers les étoiles, « Sic itur ad astra ».

Vous aimeriez lire Servir dans son intégralité ? Cliquez sur ce lien pour accéder à la version PDF.

Initiatives launched to retain and increase RCAF personnel experience levels 

Lieutenant-General Al Meinzinger, Commander of the Royal Canadian Air Force

The Chief of the Defence Staff recently launched “Operation EXPERIENCE”, which directs the Canadian Armed Forces (CAF) to implement immediate actions to stabilize and rapidly increase levels of pilot experience. These actions are nested within a broader Royal Canadian Air Force (RCAF) campaign plan, “Operation TALENT”, which focuses on the quality of life and quality of service of all our personnel and their families. It addresses, in particular, the intake, training, absorption and employment of our members. 


Although these two directives have been published separately, be assured that they address two aspects of a single challenge and we will implement measures arising from both in a seamless, mutually complementary and holistic manner.


(Photo : Cpl Désirée Thomas-Bourdon)

Together, these initiatives are vital in face of an unprecedented level of global competition for the skills of pilots, technicians, highly trained aviation specialists and support personnel. We are at risk of losing the depth of experience that our more senior personnel possess and, thus, the ability to mentor, train and transfer knowledge to our newer aviators and bring them to an operationally effective level.

Without action to stabilize our levels of experienced personnel, the RCAF’s operational output will be further impacted. Increasing our intake and our training capacity is not enough. We must nurture an environment where the RCAF’s quality of life and quality of service make it more attractive for our members to stay than to leave.

The challenge is complex, however, and will require equally complex solutions. We are already working on several solutions to alleviate our situation. We will implement some of them quickly but others, I want to be clear, may take up to five to seven years to put in place. 

We’re already seeing progress on the establishment of a new Air Operations Support Technician occupation (Reserve Force) that will augment force protection capabilities and provide support to aircraft maintenance and search and rescue activities. This will allow highly qualified Aviation and Search and Rescue Technicians to focus on their primary functions. We will begin accepting applications to this occupation this summer. Planning is also under way to establish an Air Operations Officer occupation (Regular Force) that will focus on non-flying activities, thereby returning more aircrew to the flight lines. More immediate actions include adjusting the restricted release policy and increasing the length of first flying tours to a minimum of four years. Additional initiatives are outlined in our Fact Sheet (www.rcaf-arc.forces.gc.ca/en/index.page).
You will be able to learn more about both operations at future town halls in your locations, and we will distribute a “tool box” through the chain of command for leaders at all levels to use. We will also set up an intranet page that will keep you up to date on the progress of all our initiatives. In the meantime, I encourage you to read the upcoming edition of PERSpectives (http://rcaf.mil.ca/en/d-air-pers-strat/perspectives/rcaf-perspectives.page), which contains a more detailed account of our planned way ahead. 

As we work to ensure the RCAF remains an effective provider of air and space power for the CAF and the Government of Canada, I encourage you to become informed, do your part and always keep in mind the words of our motto: Such is the pathway to the stars – Sic Itur Ad Astra. 

Would you like to read Servir in its entirety? Click here to access the PDF.