Une histoire de famille

 
Le journal de la communauté militaire - Garnison Saint-Jean et région de Montréal Contactez-nous    Format PDF

19 juin 2019 - Yves Bélanger, Servir

La vie militaire n’avait pas de grands secrets pour le soldat Nicky Pelletier. Son père, le caporal Marc-André Pelletier est membre de l’Aviation royale canadienne depuis 2014 et sa mère, Marie-Josée Bouchard, est adjointe administrative aux Loisirs à la Garnison Saint-Jean depuis sept ans. Pas étonnant qu’il ait décidé de faire carrière dans ce milieu. 

La cérémonie de fin de cours du Sdt Pelletier a eu lieu le 13 juin dernier et depuis, il est à la Base Valcartier en attente de suivre sa formation de fantassin. Il explique qu’il a choisi d’entrer dans les Forces armées canadiennes (FAC) pour pouvoir se dépasser mentalement, physiquement et psychologiquement. « Il y a bien entendu les avantages sociaux et la sécurité d’emploi qui sont très motivants, mais je souhaitais pouvoir rencontrer des gens avec qui je travaillerais et développerais une complicité qu’on ne pourrait pas avoir avec personne d’autre. »


Le soldat Nicky Pelletier en compagnie de ses parents, Marie-Josée Bouchard, adjointe administrative aux Loisirs de la Garnison Saint-Jean et le caporal Marc-André Pelletier.
(Photo : Christian Jacques)


Il avoue avoir adoré son entraînement à l’École de  leadership et de recrues des Forces canadiennes (ELRFC), et ce, malgré les blessures qu’il s’est infligées au cours de la neuvième semaine de cours. « Alors que nous étions au site de Farnham, je me suis fait trois fractures de stress et une contusion osseuse. Cela a été difficile au niveau émotionnel, car je n’ai pas pu terminer ma formation avec mon peloton d’origine. »

Après six semaines de rétablissement, le candidat a rejoint le peloton C37. Il garde un excellent souvenir de sa formation. « Mon expérience à l’ELRFC a été pour moi un gros changement de mon mode de vie. On m’a appris la discipline et à bien gérer mon temps.  C’était difficile par moment, mais ce que j’ai le plus apprécié est l’entraide et le travail d’équipe. »

Des parents fiers

Le Cpl Pelletier était visiblement heureux de voir son fils suivre ses traces. « C’est une belle opportunité de carrière. Nicky va faire un très bon soldat. Il est attentionné et respectueux. Il saura faire honneur aux FAC. » 
Il se dit fier de constater l’homme qu’est devenu son fils. « Comme tout bon parent, on souhaite que nos enfants soient de meilleures versions de nous-mêmes. Nicky a su me le démontrer avec son comportement, son jugement et dans la manière dont il entre dans la vie adulte avec tant de maturité. »

Pour Marie-Josée Bouchard, la cérémonie du 13 juin était un moment de grandes émotions. « Voir mon enfant rejoindre cette merveilleuse organisation me comble d’une grande fierté. C’est sûr que le métier de fantassin n’est pas le premier choix qu’une mère veut entendre. Mais Nicky est rendu adulte et ses choix de vie lui appartiennent. Je vais le soutenir durant cette importante étape de sa vie. » 

Vous aimeriez lire Servir dans son intégralité ? Cliquez sur ce lien pour accéder à la version PDF.