Un cadet reconnu pour ses accomplissements 

 
Le journal de la communauté militaire - Garnison Saint-Jean et région de Montréal Contactez-nous    Format PDF

19 juin 2019 - Yves Bélanger, Servir

L’adjudant de 2e classe Tarek Aaron Bouhennache, de l’Escadron 555 Maple Leaf, a récemment obtenu le mérite Or du Prix international du Duc d'Édimbourg. C’est pour avoir atteint différents objectifs au cours des dernières années que le cadet a obtenu cet honneur.

Il explique qu’il a travaillé fort dans le but de recevoir un tel prix. « Au fil des ans, j’ai accompli plusieurs objectifs, certains personnels et d'autres communautaires. Entre autres, j’ai exercé un poste de leader dans plusieurs ensembles musicaux, fait du canot, pratiqué diverses activités sportives et du rafting, en plus de participer à un forum visant à transformer nos passions en projets. » 
L’Adj2 Bouhennache est visiblement fier d’avoir reçu ce prestigieux prix. « Considérant toutes les activités auxquelles on doit participer pour l'obtenir, c’est certain que tous les récipiendaires sont heureux d’arriver à un tel accomplissement. »


L’adjudant de 2e classe Tarek Aaron Bouhennache, de l’Escadron 555 Maple Leaf, recevant le mérite Or du Prix international du Duc d'Édimbourg des mains du lieutenant-général (ret) Richard J. Évraire. (Photo : courtoisie)

Notons que le jeune musicien a remporté la première place au Festival de musique des cadets de la région de l'Est en mars dernier, et ce, parmi les meilleurs cadets musiciens de la Marine, de l’Armée et de l’Aviation de la province de Québec. Il a également réussi le niveau 6 des examens de trombone et de matières théoriques dans le cadre des programmes externes du Conservatoire de musique du Québec lors du camp de cadets tenu à Valcartier à l'été 2018. 

De cadet à réserviste

C’est en janvier 2013 que Tarek Aaron Bouhennache a décidé de s’inscrire aux cadets. Il soutient que c’est tout d’abord par curiosité qu’il s’est joint à l’Escadron 55 Maple Leaf, à Montréal. « Je savais que les cadets offraient des activités uniques et avaient également un programme de musique qui me permettrait de peaufiner mes compétences au trombone, instrument dont je jouais depuis quelques mois. J'ai donc décidé de voir si j'allais m'y plaire et je m'y suis plu. »

Il mentionne que sa formation de cadet lui a donné un bon sens des responsabilités. « Cela m'a surtout fait comprendre que ce qui mène à l'accomplissement personnel est de venir en aide aux autres, soit en leur enseignant, soit en leur servant de modèle. »

Âgé de 18 ans, le jeune homme devra quitter les cadets au cours des prochains mois. Il compte toutefois poursuivre son cheminement au niveau militaire. « Je compte m'enrôler dans la réserve navale comme musicien. »
Ayant obtenu son diplôme d’études collégiales en musique au Cégep de Saint-Laurent, Tarek Aaron Bouhennache débutera ses études universitaires à l’automne prochain. « Je suis inscrit en performance musicale à l'université McGill. Avec cette formation, j'espère devenir tromboniste professionnel au sein d'un orchestre. »

Vous aimeriez lire Servir dans son intégralité ? Cliquez sur ce lien pour accéder à la version PDF.