ESPÈCE EN PÉRIL : l’engoulevent bois-pourri

 
Le journal de la communauté militaire - Garnison Saint-Jean et région de Montréal Contactez-nous    Format PDF

CLICK HERE TO ACCESS THE ENGLISH VERSION

19 juin 2019 - Franck Siriex - Service conservation des ressources, Groupe de soutien de la 2e Division du Canada​


Le site d’entraînement de Farnham est un « habitat essentiel » pour l’engoulevent bois-pourri, une espèce est protégée par la Loi sur les espèces en péril. En tant que membre des Forces armées canadiennes ou employé du ministère de la Défense nationale, vous avez la responsabilité de le protéger. 

Principales menaces qui pèsent sur lui

1. Diminution de sa nourriture? 
2. Perte et modification de son habitat
3. Augmentation des prédateurs
4. Collision avec les véhicules
5. Changements climatiques

Imputabilité
Nous devons respecter les lois environnementales, car nous sommes tous imputables.  

Faites preuve de diligence raisonnable
1. Mettez en place des mesures d’atténuation pour minimiser les impacts sur les engoulevents et leurs habitats (par exemple, ne pas nuire à la nidification qui se déroule de la mi-juin à la mi-août, restreindre au maximum les zones où il y a épandage de pesticides)
2. Effectuez les travaux forestiers en hiver?
3. Maintenez les terres humides
4. Évitez les travaux le long des cours d’eau et des plans d’eau?à la pénombre et la nuit
5. Protéger les milieux propices à cet oiseau.

Engoulevent bois-pourri 

Taille : 25 cm de long.?
Plumage : camouflage gris, brun pour un camouflage très efficace.
Alimentation : insectivore, se nourrit au crépuscule et durant la nuit. 
Nidification : de la mi-juin à la mi-août. Ponte : deux œufs directement au sol, sur un lit de feuilles dans terrains dénudés, ou forêts semi-ouvertes.
Oisillons : les deux parents s’occupent des jeunes pendant 19 à 21 jours. 
Prédateurs : chat domestique, crécerelle d’Amérique et faucon pèlerin. 
Prédateurs des nids : corneille d’Amérique, grand corbeau, mouettes et goélands. 

Vous aimeriez lire Servir dans son intégralité ? Cliquez sur ce lien pour accéder à la version PDF.
 

SPECIES AT RISK : Eastern Whip-poor-will

19 juin 2019 - Franck Siriex - Asst. Environment Officer - Saint-Jean Garrison, Resource Conservation Branch​

The Farnham training site is a “critical habitat” for the Eastern Whip-poor-will, a specie protected by the Species At Risk Act. As a Canadian Armed Forces member or Department of National Defence employee, you are responsible for protecting it. 


Five primary threats to him 
1. Reduced food? 
2. Habitat loss and alteration
3. Increased predation
4. Collision with vehicles
5. Climate change

Accountability
We must comply with environmental laws, as we are all accountable.  

Exercise due diligence
1. Implement mitigation measures in order to minimize impacts on the whip-poor-wills and their habitats (e.g. do not disrupt nesting, which occurs from mid-June to mid-August, restrict pesticide spraying as much as possible)
2. Conduct forestry work in winter
3. Preserve wetlands
4. Avoid construction along watercourses and water bodies at dusk and at night
5. Protect the environments that support this bird.

Eastern Whip-Poor-Will 

Size: 25 cm long.?
Plumage: Grey and brown camouflage for very effective camouflage.
Diet: insectivore, feeds at dusk and at night. 
Nesting: from mid-June to mid-August. Eggs: two eggs directly on the ground, on a bed of leaves in barrens, or semi-open forests. 
Chicks: the two parents care for the young for 19 to 21 days. 
Predators: housecat, American Kestrel and Peregrine Falcon. 
Nest predators: American Crow, Common Raven, gulls and seagulls. 

Would you like to read Servir in its entirety? Click here to access the PDF.