L’Opération LENTUS tire à sa fin

 
Le journal de la communauté militaire - Garnison Saint-Jean et région de Montréal Contactez-nous    Format PDF

23 mai 2019 - Yves Bélanger, Servir

Alors que l’eau s’est retirée de la majorité des sites inondés, quelque 150 militaires retourneront sous peu dans certaines localités pour aider à enlever certaines protections autour des infrastructures municipales.


Les militaires ont entre autres aidé à protéger les infrastructures municipales des inondations. (Photo : Avr Zamir Muniniar – Imagerie Saint-Jean)

Le 17 mai, tous les militaires, réguliers et réservistes, sont retournés à leurs unités. Au moment le plus fort des inondations, ils étaient plus de 1 000 à être déployés dans les municipalités victimes des crues printanières. 

Au cours des prochains jours, les militaires retourneront dans les zones les plus touchées et où ils seront le plus utiles. Le 13 mai, le brigadier-général Jennie Carignan, commandant de la 2e Division du Canada et de la Force opérationnelle interarmées (Est), a rappelé que les efforts viseront à la stabilisation de la situation et au rétablissement des infrastructures municipales telles que les stations de pompage, les usines d'épuration d'eau, les mairies et les routes principales.

Le Bgén Carignan a ajouté que les communautés ayant moins de moyens seront priorisées. « Certaines municipalités n’ont pas tous les moyens que les grosses villes ont. Les communautés qui sont plus vulnérables seront servies en premier. »

Une première expérience 

Des réservistes de différentes unités ont été déployés sur l’Opération LENTUS 2019. Pour certains, il s’agissait d’une première expérience, comme ce fut le cas pour les cavaliers Tommy Gélinas et Maxime Hébert et le caporal Félix Nicol, tous trois du régiment The Sherbrooke Hussars.

Le cavalier Gélinas a participé à la construction de digues limitant l'accès de l'eau dans le secteur de Shawinigan ainsi qu’à des reconnaissances dans la région de la Mauricie. Membre du The Sherbrooke Hussars depuis le mois de novembre 2017, il explique que cette expérience lui a permis d'aider la population tout en acquérant de nouvelles connaissances et aptitudes. « Ce qui me rend fier de cette expérience, c'est de recevoir des remerciements de la population et de voir un sourire sur leur visage. »


Le cavalier Tommy Gélinas (Photo : Facebook The Sherbrooke Hussars)

Le cavalier Hébert, s’est enrôlé en même temps que son frère d’armes. Il a œuvré comme  chauffeur de G wagon en plus de servir de chauffeur pour le poste de commandement de la compagnie. Il explique que cette première expérience de déploiement lui a permis de découvrir l'importance des métiers de soutien au sein d'une opération. « Je suis fier de pouvoir aider les populations qui ont besoin de nous. C'est pour cette raison que je me suis engagé dans l'Armée. J'ai beaucoup appris de cette expérience, notamment sur le fonctionnement d'un poste de commandement de compagnie. » 


Le cavalier Maxime Hébert. (Photo : Facebook The Sherbrooke Hussars)

Quant à lui, le caporal Félix Nicol est réserviste depuis près de deux ans. Il raconte que sa participation à Op LENTUS 2019 lui a permis d’acquérir de nouvelles expériences sur le terrain. « Je suis fier d'avoir pu rassurer la population par notre participation et notre présence ainsi que notre dévouement pour la cause. » Tout comme le cavalier Gélinas, ce dernier a participé à la construction de digues dans le secteur de Shawinigan. 


Le caporal Félix Nicol. (Photo : Facebook The Sherbrooke Hussars)





Vous aimeriez lire Servir dans son intégralité ? Cliquez sur ce lien pour accéder à la version PDF.