Cure de beauté pour deux artéfacts

 
Le journal de la communauté militaire - Garnison Saint-Jean et région de Montréal Contactez-nous    Format PDF

10 avril 2019 - Yves Bélanger, Servir

Deux artéfacts situés sur le site du Collège militaire royal de Saint-Jean (CMR Saint-Jean), un canon allemand et un char d’assaut Sherman, subissent actuellement une cure de beauté. 

Éric Ruel, conservateur au Musée du Fort Saint-Jean, explique que cette opération est effectuée dans le cadre du plan d’entretien des artéfacts et monuments de la Corporation du Fort Saint-Jean. « Ces deux pièces de collection ont définitivement besoin d’une nouvelle couche de peinture si nous voulons les conserver. » 


Le canon allemand K16 sera repeint et ses roues seront changées. (Photo : courtoisie)

Avant de procéder aux travaux, il faut retirer complètement l’ancienne peinture. C’est pour cette raison que les deux pièces ont été transportées dans des ateliers spécialisés. « La vieille couche de peinture de chacune d’elles contient des contaminants. Nous ne pouvions donc pas les restaurer sur place. » La nouvelle peinture sera quant à elle composée de polyuréthane et d’un inhibiteur de rouille. « Cela lui assurera une plus longue durée de vie. »
Éric Ruel poursuit en mentionnant que le canon de type K16 a également besoin de nouvelles roues. « Celles-ci sont complètement pourries et doivent être changées. » 

Il rappelle que ce canon est une prise de guerre faite aux Allemands au cours de la Première Guerre mondiale. « Il a été pris par les troupes canadiennes il y a exactement 100 ans. C’est une pièce de collection importante. » Quant au char d’assaut Sherman, il n’a jamais été utilisé sur les champs de bataille. « Il a été acquis par le Canada immédiatement après la Deuxième Guerre mondiale pour des fins d'entrainement.. »


Le char d’assaut Sherman lors de son déplacement vers le camion plate-forme qui a servi à son transport vers l’entrepôt. (Photo : courtoisie)

C’est à la fin du mois d’avril que les deux artéfacts devraient être de retour sur le terrain du CMR Saint-Jean. « Si tout se passe bien, nous les attendons pour le 26 avril. Notre but est qu’ils soient de retour à leur place pour la parade de fin d’année des élèves-officiers. »

Vous aimeriez lire Servir dans son intégralité ? Cliquez sur ce lien pour accéder à la version PDF.